AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 you are my dare (ethel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: you are my dare (ethel)   Dim 5 Nov - 21:47


you are my dare.
@img / grammio.com

Tu as quitté New York il y a près de trois mois et honnêtement, c'est le meilleur choix que tu as fait. Bristol est différent, Bristol est fait pour toi. Tu es loin d'avoir cet accent anglais. Tu ne peux pas caché que tu es américain, tu parles comme un américain, tu vis comme un américain. Tu pourrais vivre comme un riche, mais tu vis en coloc. C,est à se demander ce qui t'as passé par la tête. La colocation. Avec tout le fric que tu as, tu en avais assez pour acheter une maison, un manoir, un bloc appartement. Peut-être une façon de te faire discret. Toi ? Discret? Laisses-moi en rire! Tu fais tout pour qu'on te voit. Tu fricotes avec les femmes que tu ne devrais pas et tu le fais sous les yeux de tous. Des femmes mariées, plus vieux, plus jeune, en couple, libre, enceinte, triste. Tu te permets à tout, tu fais ce que tu veux, quand tu le veux. T'es une enflure et tu le sais, ce n'est pas ça qui t'arrêterait.  Faut croire que grandir dans ton univers ça a fait de toi un mec sans coeur, pourtant ce n'est pas le cas. Nous garderons ce sujet pour plus tard, parce que lorsqu'il s'agit de coeur, tu ne le montre à personne. Tu as trop d'orgueil pour montrer que tu ressens quelque chose.

Tu marches dans les rues de Bristol une sucrerie entre les lèvres. Tu regardes autour de toi, tu ne cherches rien et tout à la fois. Tu ne sais jamais sur quoi tu pourrais tomber, ou plutôt sur qui. Puis ton regard se braque dans une librairie. Tes yeux se baissent sur deux paires de jambes ultra canon et tu t'arrêtes pour revenir sur tes pas. Un sourire se dessine sur tes lèvres avec des idées malsaines en tête. Tu replaces tes cheveux et tu t'approches. Au moment où tu t'apprêtes à entrer, tes yeux montent le long des cheveux de l'une d'elle et du coin de l'oeil un fin sourire t'accroche. Tu tournes la tête et ton sourire disparaît. Tu reconnais ce joli minois et un frisson te parcours l'échine. Ta main glisse sur ta nuque et tu ouvres enfin la porte pour entrer. Les deux femmes précédentes se retournent et cherchent à  attirer ton attention, mais tu continues ton chemin vers elle. Tu t'appuies sur le comptoir et tu lui fais un sourire. « salut »


Dernière édition par Gage Goodman le Dim 19 Nov - 20:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

AGE : vingt-cinq ans, l'impression d'être à la croisée des chemins.
CÔTÉ COEUR : Elle rêve du prince charmant comme dans les livres; Ethel la romantique.
QUARTIER D'HABITATION : elle habite dans un petit appartement charmant, juste au dessus de la librairie. Parfois, quand on tend l'oreille, il y a cette mélodie de violoncelle qui fend l'air la rendant mélancolique. (u.c)
AVATAR : Emma Delury.
CRÉDIT : av@HOODWINK sign@mine+insta@emmadelury
MESSAGES : 17
POINTS : 91
DATE D'INSCRIPTION : 04/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: you are my dare (ethel)   Lun 6 Nov - 15:43


you are my dare.
@img / instagram@emmadelury

Une journée ensoleillée comme tu aimes, une journée qui te donne le sourire. En même temps, à te voir aller; tu donnes l'impression de sourire pour toute les circonstances, tu dégages cette joie de vivre; quelque chose d'apaisant et d'agréable. Parce que ouais, tu es agréable à côtoyer et la timidité qui émane de toi, te rends attachante. Une autre belle journée qui s'annonce où tu accueilleras les clients; petits et grands en essayant de leur apporter un peu de baume à travers les livres, ta mission de tout les jours quand tu poses un pied dans la librairie c'est de donner le sourire et surtout de donner le goût à la lecture. Il arrive souvent que tu vois les même visages,des clients fidèles et habitués qui semblent apprécier l'endroit, mais également ta présence. C'est ce que tu souhaites aussi, que la librairie devienne comme une sorte de famille, un endroit où les gens passent et se rassemblent autour de la passion des mots. Derrière ton comptoir, tu conseilles, tu discutes aussi parfois; parce que Bristol c'est une petite ville et les gens finissent par se connaître un peu. La matinée a été un peu mouvementé, mais voilà que ça se calme et malgré les quelques personnes présentent, tu peux souffler un peu. Y'a cette femme madame Backer l'une de tes clientes préférés, qui est venue te taper la discussion avant de d'aller se perdre dans l'un des rayons te laissant seule. Pendant ce temps, tu t'occupes et tu remplies de la paperasse. D'ailleurs, tes yeux sont rivés sur tes documents et tu ne remarques même pas la personne qui s'avance vers toi en s'accoudant au comptoir. « Salut.» Tu relèves tes grands yeux vers lui, sortant un peu de ta bulle et t'affiches un sourire bienveillant, même si tu es surpris de le voir ici; devant toi. Tu mentirais si tu disais de ne jamais l'avoir aperçu sur le trottoir d'en face; souvent accompagné d'une fille, étonnamment jamais la même. Riant et souriant avec elle, l'image typique que l'on voit dans les films ou les séries qui donne l'impression que l'action se passe au ralenti ou alors qu'elle est figée dans le temps. « Salut..» Que tu réponds d'une voix douce, tu t'attends à ce qu'il te demande de l'aide pour trouver un bouquin ou alors qu'il te questionne sur un livre, mais il demeure là à te dévisager et tu dois t'as l'impression de sentir tes joues s'enflammer, heureusement tu demeures en contrôles. « En quoi, je peux t'aider?» Bien sûr, ta phrase n'a aucun sous-entendu, tu te contentes de faire ton boulot et c'est tout en le traitant comme un client.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: you are my dare (ethel)   Dim 12 Nov - 13:50


you are my dare.
@img / grammio.com

Tu t'étais mis en tête de récupérer cette blonde au comptoir. Comment tu fais pour entrer dans une librairie ? Tu as toujours eut de la difficulté avec ce genre d'endroit et là tu te pointes sans te soucier de l'endroit. Des bouquins... Ta dernière relation intime avec un bouquin, tu le faisais brûlé sur le yatch de ton père. Tu te souviens du titre du bouquin : le crime de l'orient express de Agatha Christie. Tu ignores pourquoi tu t'en souviens. Peut-être parce que c'était le bouquin de ton meilleur pote. Tu n'as jamais compris pourquoi il trainait se bouquin avec lui, il ne l'avait jamais lu. Ce soir là il te l'a balancé à travers la tête et il a fini au feu.

Tu t'appuies contre le comptoir et ton regard vert se plnge dans le sien. Tu as un sourire sur la gueule et il semble pas s'effacer. T'as aucune idée pourquoi, mais c'est elle qui t'as attirer dans cette endroit. Tu sens le regards des deux jeunes femmes derrière toi sur toi. En fait elle sont sûrement en train de fixer ton jolie postérieur puisque la vue sur ton joli minoie est pour cette belle blonde. Tu de balance presque vers elle, pliant ton torse au dessus du comptoir. Tu te décides enfin à prendre la parole. " Il y aurait pas une jolie blonde qui viendrait prendre un café. " Bin ouais, direct Gage, ça te sert à rien de tourner autour du pot. Tu avais bien porté attention qu'elle était la seule blonde dans la boutique. Tu te redresses un peu quand les deux brunes s'approches de toi large sourire. Un faible coup d'oeil et tu les reconnais. "Salut Gage." Tu tournes la tête vers elles et tu les regardes de haut en bas avant de ramener ton regard sur la blonde. " Salut. " Entièrement détaché de ses filles. Tu souris à nouveau et tu glisse des doigts dans tes cheveux. " En fait, je suis pas un fin lecteur, je suis plutôt dommageant pour les bouquins. " Les autres restent là, offusqué à te fixer, mais tu ne les regardes même pas. Ta jambe s'agite d'impatience face à elles et tu fais tout pour garder ton calme tout en gardant ton attention sur cette libraire. Elle est canon et tu ne sais pas pourquoi, mais tu as l'impression de la connaitre, tu as l'impression de l'avoir déjà vu quelque part, mais tu n'est jamais venu dans ce coin et encore moins à Bristol. Cette sensation est étrange et tes cheveux dressé sur ta nuque t'attire vers elle de plus en plus.


Dernière édition par Gage Goodman le Dim 19 Nov - 20:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

AGE : vingt-cinq ans, l'impression d'être à la croisée des chemins.
CÔTÉ COEUR : Elle rêve du prince charmant comme dans les livres; Ethel la romantique.
QUARTIER D'HABITATION : elle habite dans un petit appartement charmant, juste au dessus de la librairie. Parfois, quand on tend l'oreille, il y a cette mélodie de violoncelle qui fend l'air la rendant mélancolique. (u.c)
AVATAR : Emma Delury.
CRÉDIT : av@HOODWINK sign@mine+insta@emmadelury
MESSAGES : 17
POINTS : 91
DATE D'INSCRIPTION : 04/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: you are my dare (ethel)   Dim 12 Nov - 15:02


you are my dare.
@img / instagram@emmadelury

Toujours derrière ton comptoir, le corps droit, prête à l'aider dans ces recherches. Pauvre Ethel, tellement novice dans le monde de la séduction ou de la drague que tu ne réalises pas ce qui est entrain de se produire, pourtant y'a des signes qui ne trompent pas; mais tu sembles ne pas les remarquer. " Il y aurait pas une jolie blonde qui viendrait prendre un café. " Voilà que simplement ces mots ont le don de te déstabiliser, évidemment tu ne peux pas cacher ta réaction de surprise bien longtemps, sur le coup; tu te dis peut-être qu'il s'est trompé de "blonde", mais tu sembles être la seule représente à l'heure actuelle. T'affiches un petit sourire timide, tu réfléchis pour dire les bons mots et t'empêcher de balbutier comme une pauvre fille, mais on te coupe dans ton élan. "Salut Gage." Ton regard se glisse sur les deux brunes qui semblent sortir toutes les deux d'un magazine de mode, puis tu détournes brièvement les yeux te sentant soudainement de trop; tu te concentres sur ta paperasse bien qu'inconsciemment tu gardes une oreille attentive à cette échange. " Salut. " Tu t'attends à une discussion entre les trois individus; comme bien souvent malgré que tu sois présente, tu t'éclipses retournant à tes tâches, te faisant discrète comme d'habitude." En fait, je suis pas un fin lecteur, je suis plutôt dommageant pour les bouquins. " Tu ne prends pas conscience qu'il s'adresse à toi, pourtant tu sens son regard qui pèse et ça t'obliges à relever les yeux et tu constates qu'il t'observe toujours. « Ah bon?» Dis-tu avec étonnamment, tu peux sentir le visage offusqué des deux brunes derrière et intérieurement ça te fait plaisir que pour une fois; tu puisses être le centre d'attention. Tu te racles la gorge et réponds à sa requête; « Par contre, pour le café, ça ne sera pas possible j'ai.. j'ai énormément de travail.» Tu affiches un air désolé, serais-tu entrain de te défiler Ethel? Ouais complètement, même si au final c'est vrai que tu as du travail à faire. Tu vois madame Becker au loin et tu en profites pour t'éclipser évitant de rendre ce moment encore plus embarrassant. « Pardon, je crois qu'on a besoin de moi..» Tu sors de derrière le comptoir et tu te diriges vers cette femme; ta sauveuse alors qu'elle n'est pas encore au courant. « Est-ce que tout va bien?» Qu'elle te demande en voyant ton drôle d'air. Tu souris discrètement et replace une mèche de tes cheveux en disant; « Bien sûr, je voulais m'assurer que tout allait bien pour vous.» Tu ramènes ton attention sur les rayons des livres et tu occupes tes mains en les replaçant doucement. « Vous savez, malgré que je sois qu'une pauvre vieille dame; je ne suis pas dupe. Dites-moi ce qui se passe?» Tu déglutis sentant une bouffée de chaleur t'envahir soudainement. « Un garçon sortit de nul part, est venu me proposer d'aller boire un café.» Soudainement, la vieille dame semble rajeunir de vingt-cinq ans, elle a cette étincelle malicieuse dans le regard. « Il est beau ce garçon?» Tu plisses les yeux surprise par sa question, puis tu reprends la parole; « Il est..» Tu t'apprêtais à lui désigner du doigt en pointant le comptoir; mais tu vois que le jeune homme est parti. « parti..» Que tu viens à souffler surprise, puis tu oses les épaules te concentrant à nouveau sur la recherche de livre pour madame Becker et ainsi camoufler ta déception.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: you are my dare (ethel)   Dim 12 Nov - 19:48

Quand tu t'accroches à quelqu'un, quand tu te mets un but en tête, c'est bien rare que tu abandonne. En fait, jusqu'à aujourd'hui tu n'as jamais abandonné quoi que ce soit. Que ce soit une fille, une cuite, de l'argent, une voiture, ou peu importe ce que c'est. Il n'y aura aucun obsacle pour t'arrêter. Tu avais jeté ton dévolu sur cette blonde dans cette librairie. Pourquoi ? Bonne question et turesteras sans réponse tant que tu n'atteindras pas ce but que tu t'es fixé avec elle. Tu ne connais pas ce but lui même, mais c'est elle que tu as choisi. Tu n'appréciais pas la fistance que tu ne pouvais pas contrôler entre elle et toi et pourtant tu essayais de réduire cette distance. Tu es même un ezcellent menteur, mais là tu n'as pas menti. Les bouquins et toi c'était réellement deux et tu aimerais bien que cette blonde et toi vous ne soyez que un. Tu ne t'es pas branché sur quel façon, mais tu as quelques idées. Tu n'as jamais apprécié qu'on te dise non et son refus indirecte d'aggace un peu. Tu ne le montres pas, tu ne fais que baisser les yeux avec cette moue décue. Tu calles ta tête entre tes épaules que tu hausses. Tu la regarde à nouveau sentant toujours la présence des brunettes derrière toi. Elles savaient ce qu'elles voulaient et merde ce qu'elles voulaient c'était toi. Tu ne leur donne aucune attention, malgré que tu subis un vent monumental. Tu la suis du regard jusqu'à ce qu'elle rejoint une vieille dame. Tu arques un sourcil avant de te faire atrapper par les bras. Tirer de force jusqu'à l'extérieur, tu n'as pas eut le temps de dire un mot. Tu te fais trainé à l'écart de la boutique et tu écarquilles les yeux dévisageant les brunette. " allez Gage, laisses cette pouffe tranquille, tu nous as nous." Tu roules des yeux, tu cliques maintenant. Ces meuf te tournent autour depuis ton arrivé en ville. Tu les contournes sans ajouter un mot pour revenir sur tes pas, mais elles ne lâchent pas le morceaux. Tu te retrouves plaqué au mur et c'est dès qu'elles se mettent à se disputer que tu t'éloignes en douce sans qu'elles ne s'en rendent compte. Tu pouce la porte d'une épaule en replaça tes cheveux de l'autre main. Tu yeutes la boutique à la recherches de cette déesse blonde et tu la retrouves toujours en compagnie de cette vieille dame. D'un sourire amusé tu t'approches et glisses ta tête par dessus son épaule. " Désolé. " Tu souris bêtement en te glissant près d'elle sans gêne. Tu jettes un coup d'oeil à la dane avec le même sourire pour redonner toute ton attention à cette blonde. " Et pour ce café, ne me dis pas non. Après ta journée ça me va très bien aussi. " tu glisses ta main nerveusement dans tes cheveux en les secouant légèrement. Tu n'avais rien d'agressif, juste insistant, le mec qui sait ce qu'il veut quoi. " Si tu veux, ce café je le transforme en verre, ça me va très bien aussi. " Tu lui fais un clin d'oeil jetant à nouveau un regard vers la dame. " Sinon je peux toujours vous offrir un café a vous madame. " Tu souris amusé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

AGE : vingt-cinq ans, l'impression d'être à la croisée des chemins.
CÔTÉ COEUR : Elle rêve du prince charmant comme dans les livres; Ethel la romantique.
QUARTIER D'HABITATION : elle habite dans un petit appartement charmant, juste au dessus de la librairie. Parfois, quand on tend l'oreille, il y a cette mélodie de violoncelle qui fend l'air la rendant mélancolique. (u.c)
AVATAR : Emma Delury.
CRÉDIT : av@HOODWINK sign@mine+insta@emmadelury
MESSAGES : 17
POINTS : 91
DATE D'INSCRIPTION : 04/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: you are my dare (ethel)   Mar 14 Nov - 12:30


you are my dare.
@img / instagram@emmadelury

Tes iris pâles rivés sur les bouquins, tu viens à conseiller Madame Becker sur un livre à l'eau de rose, un coup de coeur que tu as eu il y a peu. Tu es persuadée que cela pourrait plaire à la dame, d'ailleurs vous échangez sur cet auteur quand soudainement tu entends cette voix derrière toi. Voix qui malgré toi, te provoque un frisson et tu sursautes dû à l'effet de la surprise.  " Désolé. " Il est tellement prêt de toi que tu pourrais sentir son souffle dans ton cou. tu pivotes un peu au moment où il offre un sourire à madame becker, puis voilà qu'il se concentre à nouveau sur toi; te donnant à nouveau l'effet que tu es la seule qui existe dans cet environnement à ce moment précis. " Et pour ce café, ne me dis pas non. Après ta journée ça me va très bien aussi. " Tu viens à ancrer ton regard azur dans le sien, puis voilà qu'il persiste en disant; "Si tu veux, ce café je le transforme en verre, ça me va très bien aussi. " Tu sens l'attention de madame Becker sur vous, cette dernière doit être amusé de la situation; d'ailleurs, elle ne manque pas de t'observer guettant tes réactions ou une quelconque réponse. Il t'offre un clin d'oeil et toi, tu affiches un sourire discret au coin des lèvres. " Sinon je peux toujours vous offrir un café a vous madame. " ton sourire s'accentue et évidemment madame Becker ne manque pas de lui répondre à ce jeune homme. « Eh bien, mon garçon, si Ethel ne se décide pas j'accepte la proposition.» Un rire charmant sort de ses lèvres, cette femme est terriblement attachante et semble avoir garder son coeur de femme, son coeur d'enfant. « Je peux vous laisser, si jamais je dérange.» Que tu lâches sur le ton de la plaisanterie, amusée par la situation. Venant à t'humecter les lèvres, tu lui offres finalement une réponse; « C'est d'accord pour un café, je termine à 19h00.» L'une des choses intéressantes dans cette librairie c'est que tu offrais la possibilité au gens de passer jusqu'en soirée, tu savais que la majorité des gens travaillaient et ne pouvaient pas toujours se présenter dans l'après-midi, mais toi ça ne te dérange pas au contraire; tu occupes un bout de soirée de cette manière. « J'aime bien ce garçon..» Déclares la dame, en t'offrant un sourire discret. Sourire que tu lui rends d'ailleurs, la regardant s'éloigner ensuite vous laissant seuls dans ce rayon. Tu ne peux pas t'empêcher de dire en glissant une main dans tes cheveux; « Cette femme est incroyable..» Tu étais venue à connaître son histoire de vie; veuve de marin, elle n'avait aimée qu'un seul homme durant toute sa vie; son Édouard comme elle le disait si bien. Parfois, elle se présentait dans la librairie juste pour discuter et elle te racontait ses histoires d'amour avec lui, qui aurait pu être digne d'un roman. Tu viens à regarder de nouveau le jeune homme et tu lui tends la main doucement en disant; « Au fait, moi c'est Ethel.» L'heure des présentations avait sonnée.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: you are my dare (ethel)   Dim 19 Nov - 21:49


you are my dare.
@img / grammio.com

C'était plutôt étrange comme situation. Elle était loin d'être ton genre de meuf, du moins le genre de meuf que tu dragues à ton habitude. Un peu de défi dans cette vie ne te fera jamais de mal. Elle te donne des frissons cette blonde et tu n'as aucune idée pourquoi et c'est sûrement pour ça que tu te sens pousser vers elle. Elle a ce je ne sais quoi qui t'attire comme un aimant. Tu l'avais rejoint dans ces rayons. Elle n'était pas seule et tu t'en fichais un peu. Tu avais créé une proximité pour la déstabiliser et à voir son sursaut, tu avais tout de même bien réussi ton coup. Tu en souris, mais de façon assez discrète. Tu allais bien te servir de cette dame pour avoir ce que tu voulais. Tu acceptais rarement un refus. Tu es quelqu'un de persistant. Quitte à aller prendre un café avec une vieille dame pour attirer cette blonde dans tes bras. « Eh bien, mon garçon, si Ethel ne se décide pas j'accepte la proposition.» Tu souris bêtement en baissant un instant les yeux complètement amusé. Tu sens bien que tu es sur la bonne voix. Tu ramènes ton regard vers elle avec ce même sourire. Tu ne te vois pas le retirer de ta tronche. C'est un peu comme ton arme secrète, bon, avec cet accent typiquement américain. « Je peux vous laisser, si jamais je dérange. » Tu laisses tomber un rire avant de glisser ta main dans tes cheveux et elle termine sa course contre ta nuque. Tu te dis secrètement qu'elle ne devrait pas te laisser seule avec cette femme. Tu as l'impression qu'elle te dévorerait tout cru. Sans cuisson, sans sel ni poivre. Nature et cru. « C'est d'accord pour un café, je termine à 19h00. » Tu arques un sourcil levant à nouveau les yeux vers lui. Tes yeux s'illuminent d'un coup et tu prends appuie contre l'étagère près de toi. Tu jettes un coup d'oeil à la dame et tu lui prends la main pour y poser un léger baiser. « Merci à vous. » Du coin de l'oeil tu fixes cette blonde avant de lui redonner toute ton attention. « J'aime bien ce garçon.. » Tu retiens ton souffle en te mordant la langue en la regardant s'éloigner. « Cette femme est incroyable.. » Tu laisses enfin tomber ton rire en posant une main sur ton ventre. Tu regardes la femme partir jusqu'à ce que tu ne la vois plus et tu t'éclaircies la voix ramenant ton regard vers elle. « Je vais t'avouer qu'elle a un petit quelque chose bien à elle. » Tu lui fais un clin d'oeil avant de sortir ton portable de ta poche. Tu observes l'heure. Mince, ce sera long jusqu'à dix-neuf heures. Tu soupires et le remet dans ta poche en reprenant ton sourire. Tu croises son regard et tu te dis que tu attendras le temps que tu auras à attendre. Puis sa main se tend vers toi. Tu la prends avec délicatesse tirant légèrement vers toi pour la rapprocher. « Enchanter Ethel, moi, c'est Gage. » T'as toujours ce même sourire sur la gueule.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

AGE : vingt-cinq ans, l'impression d'être à la croisée des chemins.
CÔTÉ COEUR : Elle rêve du prince charmant comme dans les livres; Ethel la romantique.
QUARTIER D'HABITATION : elle habite dans un petit appartement charmant, juste au dessus de la librairie. Parfois, quand on tend l'oreille, il y a cette mélodie de violoncelle qui fend l'air la rendant mélancolique. (u.c)
AVATAR : Emma Delury.
CRÉDIT : av@HOODWINK sign@mine+insta@emmadelury
MESSAGES : 17
POINTS : 91
DATE D'INSCRIPTION : 04/11/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: you are my dare (ethel)   Mar 21 Nov - 11:51


you are my dare.
@img / instagram@emmadelury

Tu avais fini par accepter sa proposition, peut-être que la présence de la madame Becker en était pour quelque chose aussi, mais certes; tu avais tout de même acceptée. La scène que tu vois devant tes yeux, soit le jeune homme qui remercie la dame et lui offre un baise-main, ça te fait sourire, tu trouves cela charmant à voir et tu espères qu'il n'a pas seulement fait ça pour t'impressionner ou te charmer, parce qu'au fond; tu mentirais si tu disais que ça n'a pas fonctionné. « Je vais t'avouer qu'elle a un petit quelque chose bien à elle. » T'avoues-t-il, tu te mords doucement la lèvre alors que tes yeux se sont perdus sur la fin du rayon où tu as vue la dame finir par disparaître, puis doucement tu décides de faire les présentations en lui tendant la main après l'avoir observé regarder son portable en lâchant un soupir. Tu trouves ça flatteur de voir qu'il risque de trouver le temps long, jusqu'à ce fameux café, ça te fait même brièvement sourire et tu t'abstiens de commentaires. Doucement, il prend ta main dans la sienne et t'attires vers lui; tes iris pâles viennent à croiser les siennes, plus sombres, plus intenses et voilà que tu peux mettre un prénom sur son visage. « Enchanter Ethel, moi, c'est Gage. » Gage, un prénom court et qui risque de marquer son esprit pendant bien longtemps. Il a toujours ce sourire sur le visage et ça pourrait te déstabiliser, mais étonnamment non. Comme si cette proximité entre vous était naturelle et allait de soi. « Enchantée..» Dis-tu doucement, tes yeux glissent sur vos mains toujours ensemble et tu finis par la retirer après un moment ayant l'impression que tes joues risquent de s'enflammer, comme ton corps d'ailleurs qui pourrait s'embraser. Décharge électrique, tu n'as jamais ressentie cela auparavant, c'est vrai que tu n'as pas eu la chance de fréquenter beaucoup d'hommes non plus pour comparer, mais bon. Tu replaces une mèche de tes cheveux avec ta main que tu as libérée de la sienne et tu demandes en recroisant son regard à nouveau;

Je dois retourner travailler, à plus tard?» Dis-tu doucement, avec ce sourire bienveillant et timide au coin des lèvres. Voilà que tu retournes derrière ton comptoir et évidemment les heures prochaines risquent d'être longue, mais tu n'essaies de ne pas trop y songer. Finalement, l'après-midi se déroule plutôt bien et ta charge de travail te fait presque oublier qu'en finissant de travailler, tu as un "rendez-vous" autour d'un café. Tu ranges tes dernières petites choses et t'enfiles ton manteau t'approchant de la porte pour tourner la petite pancarte annonçant; "Fermé" puis, un sourire s'affiche sur ton visage quand tu l'aperçois devant la librairie pile à l'heure convenue. Tu fermes les lumières de ton commerce et tu franchis la porte fermant derrière toi prenant soin de mettre le système d'alarme et de bien verrouiller. Bonsoir.. Mot prononcé en guise de salutation et voilà que vous vous rendez à pieds jusqu'au café, qui n'est pas très loin de la librairie d'ailleurs. « Vous n'êtes pas d'ici, n'est-ce pas?» Que tu demandes, tout en marchant à ces côtés pour faire la conversation. Tu renfonces un peu plus tes mains dans les poches de ton manteau, l'hiver semble s'installer à Bristol; la période des fêtes qui arrivent à grand pas, l'une de tes périodes préférée de l'année. Il a quelque chose de différent, comme s'il venait d'ailleurs; toi qui a toujours vécue ici, Bristol et ses visages, tu commences de plus en plus à les reconnaître et lui; tu sens qu'il est comme une nouveauté, d'ailleurs ça se voit juste au nombre de filles qui lui tournent autour.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: you are my dare (ethel)   

Revenir en haut Aller en bas
 
you are my dare (ethel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» you are my dare (ethel)
» « Truth or Dare ? » feat. Hareton Blitswick
» [RP] Entretien avec Ethel
» [H-O]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Live your life :: bristol north.-
Sauter vers: