AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Sweet Disaster

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

AGE : 23 ans
CÔTÉ COEUR : à gauche
QUARTIER D'HABITATION : redcliff avec Hellias
AVATAR : Scarlett Leithold
CRÉDIT : Merenwen

MESSAGES : 56
DATE D'INSCRIPTION : 10/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Sweet Disaster   Mar 12 Sep - 18:37

SWEET DISASTER
Kyle feat Fizzy
Je regarde ma montre une nouvelle fois, dix-huit heures et toujours pas de nouvelles de la brune qui est censé venir avec moi. Je sais pas ce que fou Astrid ou si elle va bien en fait. On devait se retrouver pour aller boire un verre toutes les deux ce soir. ça fait maintenant vingt minutes que je poireaute devant le bar et elle ne répond pas à mes textos. Je soupire entre frustration et exaspération. Astrid est la première personne que j’ai rencontré depuis mon retour à Bristol. Une personne qui ne connaît rien des dernières années, qu'à aucun lien de près ou de loin avec mes anciennes connaissances. J’ai dis à personne que j’étais rentrée, si à Bunny et a Imogen mais ça s’arrête là. J’ai pas envie de faire un retour en fanfares après tout ce qui a pu se passer. j’ai pas envie de tomber sur Kyle surtout. Pas envie de le revoir et devoir faire quoi au juste? Je sais même pas si on doit se dire bonjour ou faire comme si on se connaissait même pas. Mon téléphone vibre et me sort de mes pensées. “On se retrouve a la maison plutôt je suis à la bourre…” Astrid . Bon, au moins elle se rappelle de moi. Je fourre mon portable dans ma poche en ruminant intérieurement. Sérieusement, j’ai tellement la flemme de me bouger jusqu’à St Michael’s Hill. Mais au moins ce sera l’occasion de voir son mari. Ce mec qu’elle a épousé par erreur à Vegas. Je me rappelle encore le fou rire quand elle m’a raconté ça un soir autour d’une bière. Je l’ai jamais vu et je sais même pas son nom mais à l’écouter c’est un sacré con.

St Michael’s Hill a pas changé, les maisons sont toujours aussi extravagante et immenses. Toujours aussi démesuré à côté de la maison dans laquelle j’ai grandi dans le quartier Est de Bristol. Nous on partageait notre chambre quand eux, je suis sûre qu’ils ont trop de chambres. ça me fait bizarre de repasser par ici surtout que j’y ai habité suffisamment longtemps. ça me sert un peu le coeur de repenser aux moments où on vivait là avec Kyle. C’est la coloc plus qu’autre chose qui me manque. Les matins en pyjama devant bob l’éponge avec des céréales.

J’arrive à l’adresse donné par Astrid et sonne à la porte. Je regarde mon portable en attendant qu’elle ouvre la porte. Sans quitter l’écran je me met à lui parler quand j’entend la poigné tourner.

“Sérieux, j’étais obligée de venir ici? Tu voulais me montrer ton mari à ce point là?”




Je rigole en rangeant mon téléphone dans la poche arrière de mon jean et je lève les yeux. Franchement je crois que mon coeur loupe un ou deux battements. Peut être même qu’il s’arrête de battre quand je tombe sur les yeux bleus de celui que je redoutais de voir… ça me retourne la tête en quelques secondes, et ça me fait super mal à la poitrine du coup. J’ai l’impression que j’ai une cicatrice longue comme le bras qui s’ouvre. Je m’étrangle à moitié et l’envie de rire me passe tout de suite étrangement.

“K..Kyle? C’est.. je.. tu..”




Bordel de merde. j’ai envie de partir en courant là tout de suite. C’est lui le mari d’Astrid. J’ai le coeur qui se serre un peu trop fort, beaucoup trop fort. Et je me sens tellement conne de penser que je pourrai revenir à Bristol sans pouvoir le croiser. J’aurai du rester loin de cette ville maudite et surtout rester loin de lui. J ça me fait trop mal au coeur de le voir là devant moi. Il a pas changé, c’est le même. Les mêmes yeux bleus et cette même tête de con. Cette tête de con qui m’a manqué terriblement. J’avais presque oublié ce visage pendant deux ans mais en quelques secondes je me rend compte à quel point il m’a manqué. Je soupire. e fourre les mains dans mes poches, je tourne les talons.

“Dis a ta femme que j’ai plus envie de sortir. J’y vais.”

Pas envie de rester dans ce traquenard, pas envie de discuter avec Kyle des deux dernières années. Même si ça reste mon Kyle. Enfin non. Mais j’ai pas envie de rester avec Kyle en sachant qu’il est marié, preuve qu’il a pas changé. Marié sur un coup de tête à Vegas, ça m’étonne même plus. En fait si j’avais réfléchis j’aurai même pu deviner que c’était lui. C’est du Kyle, en fais je sais pas si je m’attendais à ce qu’il ai changé. Peut être. j’ai bien changé moi. Je veux dire j’arrive à me foutre dans un robe et mettre du maquillage maintenant.

code by bat'phanie

Revenir en haut Aller en bas
avatar

AGE : 24 ans.
CÔTÉ COEUR : p'tit connard.
QUARTIER D'HABITATION : st michael's hill.
AVATAR : sean o'donnell.
CRÉDIT : myself.

MESSAGES : 119
DATE D'INSCRIPTION : 29/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Sweet Disaster   Mer 20 Sep - 16:10

sweet disaster

« Non, tu peux pas sortir comme ça, Astrid. C'est un appel à la dépravation. » Avec tout les détraqués du coin, je sais que les pires d'entres eux vont prendre ça pour une invitation à se faire agresser, une incitation au viol. Et même si je passais mon temps à tester toutes mes blagues sur Astrid, sans aucun ménagement, je voudrais pas non plus qu'il lui arrive une couille dehors. Du coup, cette robe est décidément trop courte et que je pouvais pas la laisser se trimbaler comme ça dans les pires quartiers de la ville. Vous voyez à quel point j'ai bon fond ? « Et comme je suis ton mari, tu vas gentiment m'écouter pas vrai ? » Je pouffe de rire en la voyant se regarder dans l'immense miroir du hall d'entrée, bon apparemment elle ne voyait aucun problème à sortir comme ça, m'ignorant totalement. Instinctivement, comme poussé par mes envies à chaque fois, je repose ma part de pizza avec son fromage qui s’effilochait, ainsi que la télécommande. Coupé en plein match de foot, j'y crois pas. Et je fais mine de débarrasser le carton de ma pizza et mes canettes de soda, en prenant le soin de passer tout prêt de la belle brune. Et un malencontreux "accident" arrive. Alors que je tentais de déraper en chaussettes, ça se passe super mal au moment où je passe vers Astrid, on mettrait ça sur le compte de la mal chance, n'est-ce pas ? Et paf, je tombe sur elle, la dernière part de pizza finit sur sa belle robe et la fin de mon soda dans ses cheveux.  « Oups. » Automatiquement, j'essaye de faire une tête de chien battu pour ne pas l'entendre criser mais c'est trop tard, son cri me perce les tympans, elle gueule qu'elle doit se se changer, qu'elle est à la bourre, qu'une amie l'attend. « Dis lui de venir ici directement au pire. Tu veux que je t'aide à te changer ? » Je lui lance le regard d'obsédé qui me fait si rire et la seconde d'après, je reçois une la télécommande à la gueule. « Aïe. » Quelle violence. En plus, elle continue de crier alors qu'au final, mon accident lui rend service : elle n'aura pas à sortir avec une robe si courte qu'on y voit sa rondelle. « Héééé, je fais ça pour ton bien ! » Et elle m'écoute même pas et fonce dans sa chambre, comme une furie. Ah, les femmes, je les comprendrais donc jamais. D'ailleurs, j'ai dis sa chambre ? Non en réalité, c'est juste une squatteuse, et j'ai un doute au fond qu'elle veut juste profiter de moi et de mon argent.

Bref, je m'égare, au moment même où j'étais sur le point d'annoncer qu'il y avait une conspiration contre moi, que je mettais à broyer du noir, la sonnette retentit. À cette heure ci, ça ne peut qu'être Conner qui fuit sa cougar et ses plans tordus, ou bien l'amie en question de celle qui se prend maintenant pour ma femme. Mais cette voix derrière la porte... Elle me dit quelque chose... Je n'y prête pas attention sur le moment, un sourire en coin apparaissant à la commissure de mes lèvres. C'est qu'Astrid a déjà parlé de moi à ses copines. « Oui, oui, elle y tenait, elle est folle de moi si tu savais pas. » Je lance, ironiquement, à la personne située derrière la porte d'entrée tout en ouvrant celle-ci. Puis, c'est l'électrochoc. C'est comme si je tombais de sept étages. C'est comme si on me poussait d'un pont et qu'on me laissait tomber. Si j'avais pu, j'aurais appuyé sur pause et j'aurais fait marche-arrière. Merde. Fizzy. Mon passé. Elle fut mon présent et j'avais pensé qu'elle serait aussi mon futur, il y a quelques années. La revoir, c'est l'effet d'une bombe à la figure. Mon poul s'accélère, mes mains deviennent moites. Je panique. J'ai l'air d'un clochard, d'un pantouflard du dimanche alors qu'elle, elle a changé. « Merde, t'as changé. T'es devenu une vraie nana. » C'est tout ce que je parviens à dire tellement je suis sur le cul. « Et puis, t'es blonde maintenant. » Mais ça lui va bien. Une robe, des talons, du maquillage, on est loin du garçon manqué que j'ai connu la première fois. Doucement, je passe le pas de la porte alors que Fizzy bredouille une excuse bidon en tournant les talons. Je referme derrière moi sans prévenir Astrid, toujours à l'étage, en train de se changer, s'imaginant passer une soirée de folie. Jamais j'aurais imaginé qu'elle connaissait Fizzy. « Attends. C'est pas vraiment ma femme, tu sais. » Je passe nerveusement ma main dans mes cheveux, tentant de me recoiffer un minimum, et je me sens comme obligé de me justifier. « Un séjour à Vegas. » C'est bref comme explications mais c'est suffisant, elle devrait savoir que c'était tout à fait ton genre d'agir comme un con, sans jamais réfléchir. « Tu veux pas rentrer ? Il me reste une pizza et des boissons, le temps qu'Astrid finisse de se changer. En plus, c'est de ma faute si elle t'a fait attendre. » La situation me perturbe un peu alors que je tente d'agir normalement. Fizzy ne me regarde même pas, elle reste stoïque, muette, le regard dans le vide, et ça, ça fait mal.
(c) AMIANTE

___________________

WHO'S READY TO JUMP ?

You can see it from afar, we were riding that wave, blinded by the lights, and it's something I crave.©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

AGE : 23 ans
CÔTÉ COEUR : à gauche
QUARTIER D'HABITATION : redcliff avec Hellias
AVATAR : Scarlett Leithold
CRÉDIT : Merenwen

MESSAGES : 56
DATE D'INSCRIPTION : 10/09/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Sweet Disaster   Sam 23 Sep - 15:24

SWEET DISASTER
Kyle feat Fizzy
A me retrouver là devant Kyle je me demande comment j’ai pu ? comment j’ai pu m'auto persuader que … que je ne le croiserai plus en rentrant à Bristol ? C’est comme essayer de me faire croire que “ ce soir je ne boirai qu’un verre.” tout le monde sait que ce n’est pas possible mais moi dans ma tête je crois encore en mes capacité. Connerie d'auto persuasion. C’est comme ça que je me retrouve à Saint Michel’s Hill devant un australien qui se trouve être aussi surpris que moi que l’on se retrouve face à face. j’espère qu’à lui aussi ça lui a fait la sensation de tomber dans le vide. J’ai l’impression de manquer d’oxygène. Je guettes une réaction, une parole, quelque chose. Bordel, parle s’il te plait. « Merde, t'as changé. T'es devenu une vraie nana. » Je me mords la lèvre. Oui c’est vrai que j’ai changé en deux ans. J’ai décidé de porter des trucs plus féminins et de me décolorer les cheveux. J’avais besoin de changer, j’avais envie d’être une autre. Je pensais que ça m’aiderai à oublier mes soucis. De devenir une autre, de ne plus être celle d’avant. J’avais cru que les problèmes partiraient avec.. comme si une teinture avait pu me réparer le coeur. ça a marché. Un temps. “ C'est pas parce qu'on faisait des concours de rot que j'étais pas une vraie nana."
Au départ je dois admettre que c’était de l'orgueil personnel, je voulais qu’il regrette de m’avoir trompé. J’ai longtemps cru que c’était aussi parce que j’étais pas le genre de meufs qu’il avait pu se faire avant. Un mélange de pleins de choses. Du coup je me retrouve devant lui avec une robe, des talons et du maquillage. Quelque chose que j’aurai jamais mis avant. Si une fois je l’avais fait. A Rio. Putain c’est loin Rio. Mais je décide de fuir, parce que j’ai pas envie d’être confronter a lui. Pas maintenant. J’étais pas prête psychologiquement. Je ne pensais pas pouvoir l’éviter toute ma vie mais bon. Pas maintenant. je m’attends à tourner les talons pour m’en aller de ce piège que la vie m’a tendue quand sa voix m’interpelle. Je me retrouve face à ce Kyle en tenue du dimanche. Le genre de tenues qu’il pouvait mettre le dimanche matin avec la gueule de bois, devant bob l’éponge. Tous les deux devant les dessins animés.. c’était bien. Je m’égare.

Vegas. C’est tout ce qu’il trouve à me dire pour Astrid, pour “sa femme”... je m’arrête, parce que j’ai envie de rester avec lui là tout de suite. Deux ans sans le voir c’était long finalement. Puis bon. Est ce que je peux être en colère pour Vegas ? Non. C’est lui. On était plus ensemble. Je peux lui en vouloir encore pour Ibiza mais vegas j’ai rien a dire. Puis bon.. a force de dire que ça ne me fait plus rien c’est le moment de me le prouver. « Tu veux pas rentrer ? Il me reste une pizza et des boissons, le temps qu'Astrid finisse de se changer. En plus, c'est de ma faute si elle t'a fait attendre. » Le plan ressemble trop à nous. L’ancien nous. Les nous jeunes et stupides qui faisions n’importent quoi. ça ressemble à un soir. Une soirée à nous. “J’ai pas spécialement envie de rentrer… mais… on peut discuter sur les marches en attendant Astrid.”

Pour l’instant j’ai envie de laisser cette distance entre nous. J’ai pas envie de ruiner deux années d’auto persuasion que je n’aime plus le brun. J’essaye. J’essaye mais le coeur est serré aussi fort qu’il le peut. Je me remet sur le pas de la porte et m’assied. Après tout, je ne vais pas planter la jeune femme pour ça. En fait j’ai l’impression de prendre des pincettes, de marcher sur des oeufs. Un comportement tellement peu habituel entre nous… tellement étrange. Nous n’avons jamais été pudique dans notre façon de parler, dans nos pensées. ça a toujours été franc et sincère entre nous. Je tire sur ma robe et d’un coup je me sent mal à l’aise fringué comme ça. j’ai envie de foutre un jean et un vieux sweat. “ Hum… Bunny m’a dit que t’étais parti faire un tour du monde.” Je trouve rien de moins bateau à lui sortir. C’est con de parler de choses banales. En fait, je suis pas sûre de vouloir savoir tout ce qu’il a pu faire de ces dernières années. je ne savais pas ce qu’il était devenu et ce n’était pas plus mal comme ça. Même bridget ne m’avait rien dit. Personne. C’était devenu un sujet tabou. Personne osait évoquer notre relation , personne en fait n’osait me parler des dernières années. Mon frère, Kyle… deux personnes que j’avais essayé de gommer de ma mémoire. Si l’un ne reviendrai jamais, l’autre était à côté de moi et putain que je me sentais conne


code by bat'phanie

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Sweet Disaster   

Revenir en haut Aller en bas
 
Sweet Disaster
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sweet Disaster # Luke
» Disaster Day Of Crisis
» Horde sweet horde
» Sweet little baby - [Dehl' & Léa] - [ENG]
» JMK ♣ Sweet Jenna, sweet teacher... à votre service.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Live your life :: bristol north. :: St Michael's Hill-
Sauter vers: