AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Stand by me • Luna

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: Stand by me • Luna   Mar 12 Sep - 12:39

Tout est trop simple avec de l'argent : pour une fois, Matthew a été d'une aide précieuse, et Elea en a encore le coeur battant. Elle a fouillé ses affaires et plus précisément son carnet d'adresse pour savoir à qui s'adresser, et pour une somme conséquente elle s'est dégottée une fausse carte d'identité qui l'indique majeure. Sur le papier elle a 19 ans, la photo est récente, elle sourit, et tout ça lui paraît tellement vrai que quand elle relève les yeux vers le miroir de sa salle de bain, c'est comme si elle ne se connaissait pas. Il faut dire qu'elle a tout donné : un trait d'eye-liner et du rouge à lèvres rouge foncé, elle a bouclé ses cheveux, et elle a enfilé un pantalon noir taille haute, une chemise en satin brillant doré qu'elle a nouée au-dessus de sa taille, et elle s'est chaussée de talons plateformes, noir eux aussi. Elle a typiquement l'air des étudiantes friquées qui sortent s'amuser tous les samedis soirs, leur pochette pleine à craquer des billets de papa sous le bras, sans d'autres soucis que s'en mettre plein la tête jusqu'au petit matin. Elle attrapa sa pochette elle aussi et enfile une veste blazer bleu roi, et quitte la demeure des Wragler. Depuis une semaine que ses parents sont rentrés, ils enchaînent dîners et réceptions, et Elea compte sur les doigts d'une seule main le nombre de fois où elle a pu discuter avec eux plus d'une demi-heure consécutive. Qu'importe : elle est habituée, maintenant. Jusqu'à lors elle s'en énervait ou en souffrait, mais aujourd'hui, c'est autre chose. C'est terminé. Elle s'en fiche.

Comme elle a commandé un taxi, le trajet est rapide jusqu'au Watershed. Elle regarde par les vitres et au fur et à mesure que la voiture se rapproche elle a envie de rire : c'est n'importe quoi, une blague, une grosse farce ! Pour son projet en cours, en français, le sujet donné est « Faites quelque chose que vous n'avez jamais fait et racontez-le ». Aller seule dans une énorme boîte au milieu d'inconnus, quand elle connaît si mal ce milieu et n'a jamais été vraiment attirée par cette ambiance, a été la première idée qui lui est venue à l'esprit. Ses parents, s'ils la voyaient, lui diraient qu'elle fait mauvais genre mais elle s'en fiche. Elle en a assez de tout devoir faire parfaitement bien.

À Bristol, les chemins se recoupent souvent ; Elea a un peu peur de ça, sur qui elle va tomber, des gens qu'elle connait peut-être, ou qu'elle n'a pas envie de voir. En commandant sa boisson au bar elle pense à leur soirée avec Lexa, quand elles sont aller filmer dans une fête secrète, et elle commande la même boisson. Mais quand elle goûte l'alcool est trop fort, elle fronce les sourcils et finit par l'abandonner sur une table. Une chose est certaine : elle aime bien danser mais n'est pas très à l'aise de le faire ainsi toute seule au milieu des autres, mais petit à petit elle se laisse porter, comme si tout d'un coup tout se scindait et que le monde extérieur n'existait plus réellement. Elle pense à Evan et ce qu'il dirait si il la voyait, et elle se met à rire toute seule. La musique va bon train. Elle finit par avoir soif et se dirige tant bien que mal vers les toilettes : il y a du monde, les peaux sont poisseuses, les gens sont un peu soûls, ils crient pour couvrir la musique, elle a du mal à se faufiler jusque vers le fond de la salle et subitement elle ne se sent vraiment pas à sa place. dans la queue, deux filles discutent en se remaquillant. Elles disparaissent ensuite dans les mêmes toilettes et Elea a bien compris qu'elles vont prendre de la drogue. Après quelques minutes dans les toilettes (le son y est estompé, c'est comme une parenthèse) elle boit, se recoiffe, et sort. Il y a un dédale de couloirs pour retourner vers le milieu de la salle. Tout d'un coup, une silhouette lui barre le passage et elle se recule trop vite, sa tête heurte le mur, lui déclenchant une douleur lancinante dans le haut du crâne.

— Tu vas où comme ça ? Tu veux pas qu'on discute ? Le jeune homme a clairement les yeux beaucoup trop brillants, et il fait deux fois la taille d'Elea. — Je vais retrouver mes amis, pardon, je voudrais passer. — Je te regarde depuis tout à l'heure et tu es toute seule. Il sourit, et Elea sent son cœur s'accélérer : il a l'air étrange, à la fois mauvais et à la fois trop mielleux. — Tu serais mieux avec moi, tu ne crois pas ? — Non, désolée mais je ne te connais pas. Pardon, répète-t-elle en le poussant un peu. Mais il ne bouge pas, au contraire, il se rapproche et se colle contre elle, la coinçant contre le mur, avant de passer une main sous sa chemise. Elea se met à crier mais la musique couvre tout ; l'instant d'après elle sent les lèvres de l'homme sur les siennes et elle remue encore plus, essayant de le griffer et de lui envoyer des coups de pied, mais il est trop fort et sa prise ne lui permet pas de bouger.
Revenir en haut Aller en bas
 
Stand by me • Luna
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Quelques photos de mon stand au salon...
» [Proto Deck] House Tully Will Stand Forever
» [Here I Stand] partie pbem 2 places restantes
» Charisma Sultana (Ellowyne Invisible Ink) l'amie de Luna est arrivee
» Here I Stand - variante

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Come and Play :: la corbeille.-
Sauter vers: