AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Hey brother - Chad

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

AGE : 25 ans
CÔTÉ COEUR : En couple avec une cinquantenaire tarée, l'esprit occupé par une vieille histoire
QUARTIER D'HABITATION : Old City , mais en squatte permanent chez Kyle
AVATAR : Francisco Lachowski
CRÉDIT : Crash

MESSAGES : 80
POINTS : 159
DATE D'INSCRIPTION : 18/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Hey brother - Chad   Jeu 31 Aoû - 7:02


Hey brother
Chad



Couché sur un lit miteux qui grince au moindre mouvement et dont le matelas est protégé par des draps couverts de taches. Sang, foutre, nous avons la totale. Je ne peux lâcher le plafond des yeux, comme passionné par la peinture qui s'écaille. Cette chambre sent le vieux. Vous savez, cette fameuse odeur de moisie et d'humidité. Je déglutis en fermant les paupières et à mon soupire vient se mêler un grognement de mécontentement.

" Bon, il n'y a rien à faire ! "

D'un oeil blasé je lance un regard à la prostitué dont j'ai oublié le nom, mais honnêtement, quand on en arrive là, on s'en fou. Après s'être essuyé la bouche, elle commence à se rhabiller. C'est vrai, j'ai eu beau m'acharner sur ses seins parfaitement refait, en les palpant dans tous les sens, ça n'a pas suffit à faire démarrer la machine. Inutile de préciser que j'ai déjà payé ses services... Lorsqu'elle claque la porte, je me redresse en renfilant mon boxer. Assis sur le lit, je plonge mon visage entre mes mains: Conner Cox, tu es tombé bien bas. C'est la première fois que je me paye une pute (pardon de l'expression, mais un chat est un chat). Je ne sais pas trop à quoi je pensais en venant dans le quartier le plus malfamé de Bristol. Enfin, je me demande carrément ce que je suis venu chercher. Au fond de moi, je connais les raisons. La vérité, c'est que depuis que je l'ai revu, je n'y arrive plus. Alors je me disais qu'avec le coup de main d'une professionnelle, ça se ferait tout seul: tu parles !

Au fond, je suis pas trop mal ici, ça doit être le seul endroit sur terre où Elie ne viendra pas me casser les bonbons. En parlant de ça, j'en connais un autre qui est fort dans ce domaine, mais connaissant Chad, l'Hilton Garden Hotel ne devrait pas lui faire peur. J’attrape mon Iphone dont l'écran est littéralement explosé (encore un exploit de Kyle, qui voulait tester la solidité de mon téléphone en sautant dessus avec des pompes de sécu) et envoi un message à mon frère, afin de lui donner rendez-vous dans la QG des scarabées et autres parasites. Je descend à l'accueil, afin de rendre mes clés de chambre et de réserver une table pour deux. En voyant l'heure, je me dis que j'ai encore un bonne dizaine de minutes devant moi pour démolir un cake. Le chinois d'hier ne passe vraiment pas ! Va falloir que je dise à ma couille qu'il faut qu'on arrête la malbouffe. Surtout que Kyle commence tout doucement à avoir des joues d'hamster.

Franchement, c'est à vomir. Je regarde les toilettes d'un air dubitatif, celles du bahut c'est le paradis à côté de celles-ci. Bon, bah à l'ancienne alors ! Je déroule avec générosité le rouleau de PQ, afin de me faire un trône bien douillet.  Je fais ce que j'ai à faire et croyez-moi, ce n'est pas du luxe. Lorsque ma "petite" commission est terminée, je regarde la chose partir en tirant la chose. Là c'est le drame... Yeux écarquillés, je recule jusqu'à buter contre la porte, wow, c'est normal que tout remonte??! Et merde ! Je m'empresse de sortir de ma cabine, me lave les mains à l'arrache et fuis ce lieu maudit ! Je pars sans me retourner en essuyant subtilement mes mains sur mon jeans. Puis là, en le voyant, je souris comme un con, je le reconnaîtrais parmi mille, c'est mon moi en plus vieux et en moins beau bien sûr.

- Je te déconseille les chiottes, j'ai fait carnage.

Comme pour confirmer mes dires, nous voyons une femme de ménage, l'air dégoûté, se diriger vers les toilettes avec une serpillière. J'éclate de rire et en donnant une tape dans la main de mon frangin je le tire vers moi, afin de lui faire un bref câlin.

- Allez prend place, je t'invite à manger, je crois que nous avons beaucoup de choses à nous raconter !
Revenir en haut Aller en bas
avatar

AGE : 30 y.o
CÔTÉ COEUR : à gauche
QUARTIER D'HABITATION : dans le centre, avec bunny
AVATAR : joseph gordon-levitt
CRÉDIT : balaclava

MESSAGES : 86
POINTS : 158
DATE D'INSCRIPTION : 17/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hey brother - Chad   Sam 16 Sep - 17:37

hey brother
∞ conner & chad


Coller des PVs pour emmerder, qu'est-ce que tu aimes ton métier. Encore une belle journée à faire chier ton monde et à profiter du système, la mettant bien profonde à tout le monde. De toute façon, toutes les journées à l'extérieur sont les meilleures, loin du vieux Charley, de tes collègues aigris et de Faith qui te donne à chaque fois beaucoup trop chaud, te frustrant par la même occasion. Ah, celle-ci. Tu la désires autant que tu la détestes. Cette éternelle passion vous anime, l'attraction est toujours trop forte. Donc tu cèdes comme toujours. Tu lui fais mal, elle te rend bien la pareille. Les traces qu'elle laisse sur ton corps, tu ne les comptes même plus. Un rictus au coin de tes lèvres se dessine instantanément quand tu penses à votre dernière nuit, posant en même temps un PV sur la dernière voiture que tu contrôlais. T'aurais pu t'adonner pleinement à cette activité pour le reste de la journée mais la sonnerie de notification de ton téléphone retentit. Conner. Un rendez-vous pour partager un repas de retrouvailles. C'était sans doute le mieux que tu avais à faire pour occuper le reste de ta journée.

Tes heures de travail terminées, tu étais passé en coup de vent à la maison, profitant de l'absence de Bunny pour te changer. Depuis votre dernière conversation ou plutôt votre dernière dispute, tu l'évitais. C'était devenu étrange entre vous et comme tu ne voulais pas te prendre de nouveau la tête, t'avais décidé de la laisser tranquille jusqu'à sa cérémonie de mariage. D'ailleurs, elle devait sûrement être chez le traiteur pour choisir à la perfection le menu du jour J. Encore quelques semaines avant qu'elle soit officiellement la femme d'un seul homme. Tu précises bien officiellement parce que t'avais parié avec toi même que ce mariage ne tiendrait pas, qu'elle craquera beaucoup trop vite pour ton frère, ou pour le meilleur ami de celui-ci. Ou même pour les deux. Elle cédera à cette tentation. L'Homme est faible. Tu soupires à cette pensée faussement philosophique et tu troques ta tenue d'officier en un rien de temps pour une tenue de civil plus banale : simple tee shirt à la place de cette chemise trop formelle et casquette sur la tête, t'es prêt à rejoindre ton homologue de quelques années de moins.

L'Est de Bristol. Hilton Garden Hotel. Le temple de la dépravation et des morpions. Mais t'es un Cox et rien ne te fait peur. Mains fourrés dans ta veste bomber, tu pénètres sur ce parquet trop vieux et grinçant au moindre pas. L'endroit est peuplé, tu y croises tout type d'énergumène, le genre de personnes que t'es censé coffrer quand t'es de service : dealers, escrocs, prostitués, délinquants. Et au milieu de tout ça, Conner, sortant des chiottes les plus minables de cette planète. À son expression un peu paniqué et à la façon dont il te rejoint, tu te doutes qu'il a encore fait une connerie et bingo, il vient de démolir les toilettes déjà bien crades. Forcément, tu rigoles, c'est de famille ces conneries. « J'en connais une qui va passer un sale quart d'heure... » Tout deux, vous suivez cette pauvre femme de ménage des yeux en gloussant et vous finissez par hausser les épaules pour prendre place. Du coin de l'oeil, t'observes ton frère qui n'a pas changé mise à part cette barbe qu'il laisse à présent pousser. Tu te dis qu'il t'a enfin écouté ton conseil et que oui, ça le rendra sûrement plus viril ainsi. Limite fier de lui, tu te sens comme un père face à son fils ayant réussi sa vie alors qu'il s'agit que de quelques poils au visage. Mais passons, t'es surexcité de vos retrouvailles. Tu ne tiens pas en place, tu sautes presque sur ta chaise. « Alors dis moi, c'est pour le fameux mariage que t'es de retour ou bien c'est que je t'avais beaucoup trop manqué ? » T'étais sûr à 99% que c'est parce que tu lui avais trop manqué, que les liens du sang avaient beaucoup d'importance à ses yeux. Le pour cent restant, tu le laissais pour le mariage parce que c'est jamais bien d'être trop sûr de soi. « Et ne me contredis pas, je sais que tu peux pas te passer de moi, frangin. » Tu lui fais un rapide clin d'oeil, et t'interpelles par la même occasion un serveur nonchalant, sûrement pressé de finir son service. Mais vous, vous avez la dalle alors ce sera pas pour le moment, gros ! Tu commandes un peu tout et n'importe quoi et tu te reconcentres sur votre conversation. « Raconte moi tes exploits ! Non, attends, laisse moi deviner... T'as baisé en haut de l'Arc de Triomphe ? Ou encore mieux : petite turlutte dans le désert du Sahara ? » Connaissant ton frère, il avait sûrement fait les 400 coups avec son meilleur ami alors tu tends bien l'oreille, attentif au moindre mot qui allait sortir de sa bouche.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar

AGE : 25 ans
CÔTÉ COEUR : En couple avec une cinquantenaire tarée, l'esprit occupé par une vieille histoire
QUARTIER D'HABITATION : Old City , mais en squatte permanent chez Kyle
AVATAR : Francisco Lachowski
CRÉDIT : Crash

MESSAGES : 80
POINTS : 159
DATE D'INSCRIPTION : 18/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: Hey brother - Chad   Jeu 5 Oct - 8:18


Hey brother
Chad



J'ai l'impression de l'avoir quitté hier. Physiquement, il est toujours le même. Il y a deux ans, il portait les mêmes fringues. C'est Chad, fidèle à lui-même. Alors je ne peux m'empêcher de sourire, surtout quand il fait une réflexion au sujet de la femme de ménage. Nous prenons place et j'en profite pour jeter un coup d'oeil rapide au menu qui est loin d'être original. Je crois que je vais éviter le burger maison, c'est qu'il faut faire vachement attention avec la viande hachée et étrangement, je ne fais pas trop confiance en ce lieu. Lasagne? Le même drame. Je vais peut-être m'en tenir à la traditionnelle entrecôtes-frites... Enfin, c'est pareil, leurs sauces ne doivent pas être terrible... Je suis même sûr que le ketchup est de la sous-marque ! La nourriture, c'est tellement sacré dans mon monde, que j'en viens presque à oublier mon frangin qui se tient devant moi.

« Alors dis moi, c'est pour le fameux mariage que t'es de retour ou bien c'est que je t'avais beaucoup trop manqué ? »

Je lève les yeux de la carte, afin de le regarder. Je m'abstiens de tout commentaire au sujet de sa blague qui est de très mauvais goût. Ce maudit mariage, je ne veux même pas en parler. Je suis étonné qu'il ne fasse pas allusion à ma visite surprise chez lui et à mon face à face avec Bunny, ne lui en aurait-elle pas parlé? Je fronce les sourcils, cela me paraît bizarre. Il continu sur sa lancée, persuadé que mon monde tourne autour de sa personne, et je ne peux m'empêcher de rigoler comme un gogole.

- Tu as raison, je suis revenu uniquement pour tes beaux yeux.

Il fait signe à un serveur, un jeune boutonneux qui doit même réussir à faire fuir les filles de ce quartier. Je reste sur mon dernier choix et commande une bière en canette. Vous ne me verrez jamais faire ça en temps normal, mais leurs bières pressions ne m'inspirent pas confiance du tout.

« Raconte moi tes exploits ! Non, attends, laisse moi deviner... T'as baisé en haut de l'Arc de Triomphe ? Ou encore mieux : petite turlutte dans le désert du Sahara ? »

Oh si tu savais Chad... Le serveur nous regarde l'un après l'autre et s'attarde à notre table, sans doute afin de connaître ma réponse. Je le regarde en haussant un sourcil et dans un sourire paniqué il repart en traînant des pieds. Dans une quinte de toux gênée, je me trémousse sur ma chaise, en fuyant son regard. Je joint mes deux mains et cale mon menton entre mes pouces et index. Dans un long soupire, je finis finalement par lâcher l'improbable.

- Tu n'es pas très loin du compte... Le seul truc qu'il faut retenir, c'est que je suis de nouveau papa...

Je lui laisse digérer la nouvelle et je vois bien qu'il est sur le cul. Je sais déjà ce qu'il va me dire: "Mes cours avec le concombre ne t'as donc servi à rien?" Alors je le prend de court, en continuant sur ma lancée.

- Avant que tu fasses le moindre commentaire, je tiens juste à préciser que cela c'est fait contre mon gré. Eli, qui est donc la mère d'Emma, ma fille, m'a drogué et ensuite violé, maintenant elle est en train de me déplumer...

M'entendre raconter cette histoire à haute-voix me fait me rendre compte à quel point c'est tiré par les cheveux. Je peux comprendre que la pilule soit dure à avaler, alors je rigole nerveusement:

- Sinon, tu veux bien être le parrain?

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Hey brother - Chad   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hey brother - Chad
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Band Of Brother
» macbook + livebox + nabazatag/tag, que faire ??
» [TUTO] Décapage de figurines
» [Story] Brothers in Arms, chapitre 1
» Disposable Heroes and Coffin for Seven Brothers (15 mm)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Live your life :: bristol east. :: Hilton Garden Hotel-
Sauter vers: