AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 noé ☾ peindre aux mille couleurs l'air du vent.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: noé ☾ peindre aux mille couleurs l'air du vent.    Lun 21 Aoû - 14:58


Noé Zola
FEAT Charlotte Mckee

PRÉNOM › Noé, un prénom un peu trop masculin pour les courbes de ton corps, fait de dentelle, doucement taillé. Un peu trop masculin, parce que papa et maman, c’est un garçon qu’ils espéraient avoir. Un peu trop masculin mais à la douceur qui s’accorde à ton visage, parce que Noé c’est mélodieux, ça sonne bien, c’est trop court pour être dur. Noé, ça entretient le mystère sur qui tu es. Une mixité qui te fait sourire parfois. T’aurais pu avoir un jolie petit prénom, gravé dans le marbre, marqué d’une féminité qui transcende les âges, mais au final, avoir le même prénom que le type qui a bravé le déluge, ça te plaît bien.
NOM › Zola, simple, beau, brillant, qu’ils diraient les gens. Toi, tu ne l’aimes pas ton patronyme. Il te rappelle de trop que la lumière ne brille plus. Que l’âge d’or est passé et que tu n’étais pas là pour l’admirer, le vivre, le ressentir. Un nom qui a traversé les époques, que tout le monde connaît, qui passionne certaine personnes. Gravé dans l’œuvre littéraire à jamais.  Nom que ta famille ne fait que salir, et auquel tu ne rendras jamais sa gloire.
SURNOM › Noé c'est court, assez simple pour qu'on ne l'ampute pas. Noé, ça te suffit, mais ce n'est pas entièrement toi. C'est sous le pseudo de Astra que tu exposes ton âme, que tu laisses des bouts de ton cœur sur la toile.
ÂGE › Petite enfant qui passe à peine à l’âge adulte, perdue entre rêves et réalité. T’as tout juste embrassée tes vingt-et-un ans, en espérant secrètement que ce soit bientôt la fin.
ORIGINES › Le patronyme qui sonne sicilien, héritage d'un fantôme qui te colle à la peau malgré toi, malgré lui. Le cœur qui bat pour la Grèce, patrie natale que tu aimes de tout ton être.
SITUATION AMOUREUSE › T’es pas du genre à penser que l’amour c’est pour les faibles, toi. Au contraire, tu penses que l’amour c’est pour les gens forts. Ceux qui sont capables de porter les peines pour deux, de se porter secours. De s’oublier pour l’autre. Tout ça, au fond de toi, tu sais que tu en serais capable mais, lorsque l’on aime, on se dévoile complètement. Et, ça, t’es pas prête à le faire. T’en es incapable. Alors, tu restes seule, moitié de puzzle incomplet, qui jamais ne verra ses trous comblés.
SITUATION FAMILIALE › Famille, c'est pas dans ton vocabulaire. Tu ne sais pas ce que c'est, la famille. Mais, tu sais que t'en as pas, toi. Tout ce que t'as, c'est un géniteur qui a foutu le camps après ta naissance. Il n'est devenu que du vent, parce qu'il a vu en ton être tous ses rêves de futur et d'aventures s'envoler. T'étais une cage, sa cage, et lui un oiseau trop beau pour être enfermé. Du vide. Du vide et une génitrice qui a essayée. Une femme qui a fait son possible, mais qui s'est vu essoufflée par la vie. Ta mère, c'est pas un modèle, c'est pas une femme bien. Alcoolique colérique, elle a sombré quand ton père s'est tiré, quand l'amour de sa vie a filé. Elle ne te l'a jamais pardonné, d'être arrivée, de l'avoir fait fuir. D'avoir tout gâché. Alors, t'as payé. Et, tu paies encore.
SITUATION FINANCIÈRE › Les poches plus vides que le vide lui-même. Néant financier que tu tentes de combler, mais tu gagnes juste assez pour payer le loyer et éponger l'alcoolisme de ta mère.
MÉTIER/ÉTUDES › T'es étudiante en littérature et psychologie, parce que t'as envie de faire quelque chose de bien de ta vie. Un truc un peu joli. A côté de ça, t’enchaînes les petits boulots. Les trucs poussiéreux, dont personne ne veut. Parce que ça ne fait pas rêver, parce que c'est mal payé. Actuellement, tu bosses dans une librairie la semaine, après tes cours. Petit boulot plus agréable que tes anciennes heures à l'usine, à répéter les mêmes gestes inlassablement. T'aimes te perdre dans les rayons, conseiller les gens, sentir l'odeur des livres neufs. Alors, parfois t'y restes un peu plus longtemps. Un peu trop longtemps, parce que tu as peur de rentrer chez toi. Le week end, tu sers dans un café, pour arrondir les fins de mois. Tu tentes de vendre tes toiles aussi, parfois.
ORIENTATION SEXUELLE › C'est compliqué. Assez flou. Le regard qui se perd, de corps en corps. Le regard avide, qui réclame le contact. Qui réclame un corps chaud contre le tiens. Des muscles dessinés, des courbes douces et fines, comme de la dentelle. Un corps sans visage. Un corps sans genre. Et c'est la panique. Tu n'as pas compris, tu ne comprends toujours pas. La tailles marquée et les hanches dessinées, les opales attirées. Tu tentes de te convaincre que tout est normal, que la beauté qui te happe dans les corps féminins n'est pas étrange, qu'elle ne résulte pas d'un désire sexuel.
GROUPE › pick me up.
AVATAR › Charlotte mckee, la si jolie.
Douce

Naïve

Attentionnée

Jalouse

Optimiste

Rancunière
et ta vie, elle ressemble à quoi?


POINT 1 › T'as vu le jour un soir de Novembre, en Grèce. L’automne amenait le froid, période de nostalgie parce que la nature perd doucement de sa vie. T’étais un cri tourbillonnant au milieu de cette mort lente, qui a secoué le ciel tout entier. Qui a fait trembler les étoiles, entrer en collision les astres. T’étais le cri qui a éradiqués toutes les peines, qui a brûlé toutes les joies. Le cri qui a bousculé cette nostalgie, ce froid anthracite, pour faire de nouveau chatoyer les couleurs de cette saison. Tu as été le petit miracle, jusqu’à ce qu’on lance dans les airs que tu n’étais qu’une fille. Ce sexe faible dont on n’a jamais vraiment voulu. Parce que papa et maman, c'est d'un garçon qu'ils rêvaient, même s'ils n'étaient pas prêts. Même si avoir une famille, c'était pas dans les projets. Mais, t'es arrivée, t'as commencée à vivre en elle, et eux, ils l'ont appris trop tard. Alors, ils se sont bercés d'illusions. Ils se sont promis que tout irait bien, qu'ils seraient assez fort pour tout ça. Un petit garçon, c'est un miracle, un cadeau de la nature. Puis, les garçons c'est pas bien compliqué. Mais t'étais pas un garçon, tu ne seras jamais un garçon. T'as tout gâché, tout foutu en l'air, tout effrité. Diable que t'es.
POINT 2 › Ton père, tout ce qu'il a laissé, c'est ses gênes et son nom. Patronyme qu'il n'a pas eu d'autres choix que de te laisser, presque malgré lui. Qui te colle à la peau, malgré toi. C'était un électron libre, ton géniteur. Un esprit trop large, une ambition trop grande et une soif de vivre à en faire trembler les planètes. Et toi, toi, t'as été une cage. Sa cage. C'était trop réducteur, trop petit pour lui. Oiseau incapable de vivre captif. Alors, il a pris la fuite. Sans un mot. Il s'est tiré en pleine nuit, avant même que t'ais un an. Il a pris ses affaires et s'est fondu dans la nuit. Il vous a laissé. Il l'a laissé. Et ça, ça lui a détruit le cœur. Elle a sombré, ta mère. Elle s'est retrouvée sans repères. Amour de sa vie révolu, envolé, disparu. Disparu, parce que t'es arrivée. Toi, petit être à l'apparence si douce, à l'âme si noire. Parce que c'est toi, toi, qui a tout ruiné. Et ça, elle ne te le pardonnera jamais.
POINT 3 › La bouteille d'alcool qui lui glisse des mains, alors que son regard se pose sur toi. Ce soir, t'es rentrée un peu en retard. T'as tournée dans le quartier, la peur au ventre, le palpitant affolé. Aujourd'hui, t'as eu une mauvaise note. T'as planté ton devoir de mathématiques, parce que t'as jamais été douée avec les chiffres. Et, t'as pleurée. T'as fondue en larmes, en quittant l'école. Tout ce que t'espérais, c'est que l'alcool l'aurait endormie. Qu'elle serait si imbibée, qu'elle ne remarquerait pas ton entrée. C'est loupé. Tu ne bouges plus, terrifiée. Elle s'avance, titubant légèrement. T'as peur qu'elle s’effondre, qu'elle s'écrase au sol, mais tu prierais presque pour que ça arrive. Son haleine te monte au nez, odeur de spiritueux que tu exècres tant. Qu'est-ce que tu foutais, Noé ? qu'elle lâche, presque trop calme. T'aimes pas quand elle fait ça. Quand elle murmure presque à ton oreille, ça te glace le sang. Tu déglutis, l'estomac noué, incapable de parler. Tu dois rentrer directement après l'école. Tu le sais pourtant. Vais-je devoir te punir une nouvelle fois ? sa voix s'enraille. Elle est grave, agressive. Et toi, toi, tu trembles. Je suis désolée maman. Je suis. Sa main s'écrase sur ta joue, ta voix se coupe net. Les yeux rivés au sol, tu ne l'as pas vu venir. Routine malsaine qui ne t'étonne même plus. Perles salées qui emplissent tes opales. Tu rentres après l'école, Noé. Montres moi ton cartable, que je vois les notes que tu as eu cette semaine. Non. Tu voudrais hurler, mais tu en es incapable. Gamine d'à peine huit ans trop habitée par la peur pour oser dire un mot. Tu t'exécutes, la peur au ventre. Tu sais que ça ne passera pas, et que ce qui t'attends est pire. La baignoire. T'as peur qu'elle t'y envoie, encore une fois. Tout, sauf la baignoire. Tu pries intérieurement, alors que sa voix résonne. Colère que tu avais prédit. Main qui claque contre ta joue, une nouvelle fois. Main qui fait rouler tes larmes sur ta joue. Main qui s'élève à nouveau.Est-ce que tu te moques du monde ? T'es pas foutu d'avoir au moins la moyenne ? Petite idiote. qu'elle hurle. Les mots pas totalement en ordre, pas totalement terminé. Mais, depuis longtemps t'as appris à comprendre ce qu'elle raconte. Méchanceté qui te heurte le cœur. Méchanceté si familière. Tu montes, Noé. Tu as besoin d'être punis, il semblerait. Tu pleures. Tu supplies. Encore et encore. Mais tu finis à l'étage. Le cœur qui explose, la peur qui te prend le corps. T'es nue dans l'eau. L'eau qui, cette fois, est brûlante. Et, elle te noie. Elle appuie sur ta tête et te laisse relâcher ton air. T'as l'impression de mourir à chaque fois. Et, t'aimerais que ça arrive. Mais, elle te sort la tête de l'au chaque fois au dernier moment. Au bon moment.
POINT 4 › Le corps abîmé. Bleu-violet. Les coups comme parure. Emmurée dans le silence, tu te dégoûtes. Tu restes cachée, tu préserves ton secret. Son secret, ton fardeau. Tu protèges ton bourreau. Mais, t'en peux plus. T'as l'âme qui saigne, le cœur écorché. T'as besoin d’exorciser. Alors, tu t'enfermes dans ta chambre. Tu fermes les rideaux, tu sors ta toile. T’es une artiste toi. Un peu rêveuse, un peu lunaire, souvent la tête en l’air. Les dégradés de couleurs, les palettes qui s’accumulent et les pinceaux qui se mélangent parce que tu n’as pas la tête à ranger. Le cerveau qui fuse, qui se lance dans un processus créatif que tu n’es pas capable d’arrêter. Tes doigts qui se baladent, les poils de ton pinceau, tinté d’une couleur qui parle à ton cœur, caressant la toile vierge que tu façonnes à tes envies, sur laquelle tu couches tes peurs, tes maux. Des éclats de toi, des bouts de ta vie. Le mystère que tu fais vivre. T’as besoin de la peinture pour t’exprimer, te libérer, depuis ton plus jeune âge.
POINT 5 › Lunaire, de toutes les façons. Amoureuse de la nuit, du ciel sombre, de l'air froid et de l'appel de la lune. Comme le loup fasciné par la ronde et pâle, elle t'inspire. C'est ton côté sauvage qu'elle ravive, qu'elle anime. Elle est belle quand elle danse, quand elle se forme, quand elle émane et vient te chercher de là-haut. Tu ne sais pas lui résister, comme complètement hypnotisée. Alors, tu t'évades. Tu te balades la nuit. Loin de l'agitation habituelle, seule avec toi-même. Puis, tu l'observes. Elle et les étoiles.
POINT 6 › Les pensées taquines, trop encombrantes, trop lourdes parfois. Pas farouches, désastreuses. Reflets d'envies que les gens peu ouverts d'esprits qualifient de malsaines ou de ton approches du point de non retour. Psychisme massacrant, que tu couches sur papier pour t'exorciser. Des maux que tu poses avec de jolis mots. T'es poète de ton âme en peine, de ton cœur écorché et de ta sexualité que tu as parfois du mal à assumer. De toutes ses interrogations qui te tiraille, depuis que t'as rencontrée Hestia. Douce et jolie Hestia. Tentatrice affreuse, Hestia. Noircir les pages à coups de désirs non-assumé. Noircir les pages à en rougir, de tout ce que tu voudrais lui faire, à Hestia.
POINT 7 › L'imagination débordante, l'envie d'apprendre. Des tonnes de livres entassés, dévorés les uns après les autres sans lassitudes. Des pages sur l'étude de l'homme, de son comportement, de son hérédité, de ses tares, de son manque d'humanité aussi parfois. L'étude de ce que tu es, de l'ensemble auquel tu appartiens pour tenter de comprendre pourquoi l'humain est dépourvu à ce point d'humanité. Pour comprendre pourquoi chacun est ce qu'il est. Mais t'aimes aussi t'évader, t'envoler, frissonner, te perdre au grès des pages, être suspendue à la plume de grand romanciers. C'est donc tout naturellement que tu t'es tournée vers la littérature et la psychologie comme domaine étude. Etude que t'as la chance de pouvoir faire grâce à une bourse.
POINT 8 › Mystérieuse, énigmatique. Tu es un coffre fort, une suite indéchiffrable, sans code de fin. Tu es incapable de laisser voir qui tu es, parce que tu as trop peur qu'on tente de t'atteindre. Une fois t'as suffit. Il t'a suffit. Noah. Ce type a qui tu t'es ouverte, à qui tu t'es donné. Ce type que t'as aimé de tout ton être. Ce type qui s'est tiré, après deux ans de relation, en laissant un simple mot. Ce type qui t'a écrasé le coeur. De toute façon, tu n'es pas certaine de te comprendre toi-même. C'est trop sombre là-dedans.
POINT 9 › Liqueur sur tes lèvres, plongée dans le noir. Tu te dégoûtes. Tu te dégoûtes, mais c'est tout ce que t'as trouvée. Tout ce qui t'aides à oublier, à te sentir mieux. Quand t'es ivre, tu ne penses plus aux coups. Penchant pour l'alcool qui a toujours été dans tes veines. Mère au destin désastreux, modèle des enfers. T'as toujours eu peur de lui ressembler, peur de devenir comme elle. Et, tu te fais bouffer par cette peur. Poupée déchirée, en perdition, qui s'oublie au fond des vers de spiritueux. Qui lutte contre elle-même. Qui perd le combat. Volcanique, tempérament de feu. Tu as bien du mal à contrôler ta colère, comme elle. Cette rage qui monte en toi, parfois. Ce sentiment qui te rebute, mais qui fait partie de toi. Cette partie de ton âme, bien trop sombre que tu peines à soigner. Virulente. Dans les mots. Paroles acerbes qui se glissent hors de ta bouche. Encore une fois, t'es comme elle. Comme ton pire cauchemar.
POINT 10 Tu aimes la nature, les animaux. Tu es toi-même animal, louve de nature. Alors, tu ne les manges pas. Végétarienne depuis tes seize ans, tu n'es pas prête d'abandonner ce mode de vie. Ceci dit, tu comprends et conçoit que les gens ne pense pas comme toi.


et toi derrière l'écran, t'es qui?


PSEUDO / PRÉNOM › BLIZZARD.//gwen  ÂGE › 20 ans, 21 en novembre.  SEXE › féminin, jusqu'à preuve du contraire.  PRÉSENCE › autant que possible.  NIVEAU RP › je m'adapte. je peux faire du 500 mots comme du 1300 sans problème.  TYPE DE LIEN FAVORIS › tout ce qui est weird af, c'est ma came.  OÙ AVEZ-VOUS TROUVÉ LE FORUM › via bazzart.  ÉTIEZ-VOUS SUR LA PREMIÈRE VERSION? › non  COMMENT LE TROUVEZ-VOUS › il est tout doux.  SCÉNARIO, POSTE VACANTS OU PERSONNAGE INVENTÉ › scénario d'hastia .  CÉLÉBRITÉ › Charlotte Mckee.  UN DERNIER MOT? › aimez moi svp   .


Dernière édition par Noé Zola le Lun 21 Aoû - 19:24, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: noé ☾ peindre aux mille couleurs l'air du vent.    Lun 21 Aoû - 15:14

Charlotte
Et ce titre
Bienvenue ici
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: noé ☾ peindre aux mille couleurs l'air du vent.    Lun 21 Aoû - 15:19

T'es belle
Mais ce compliment, tu vas l'entendre souvent ici

Enfin bref, j'adore déjà ta façon d'écrire. C'est léger, poétique et facile à lire. J'adore!
Bienvenue chez toi, chez nous, chez les fous et bonne chance pour la suite
Revenir en haut Aller en bas
avatar

AGE : vingt deux ans.
CÔTÉ COEUR : volage.
QUARTIER D'HABITATION : harbourside.
AVATAR : shannon rose lane.
CRÉDIT : SHOUU.

MESSAGES : 113
POINTS : 171
DATE D'INSCRIPTION : 18/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: noé ☾ peindre aux mille couleurs l'air du vent.    Lun 21 Aoû - 15:24

L'avatar est sublime, je meurs. Bienvenue petit papillon.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: noé ☾ peindre aux mille couleurs l'air du vent.    Lun 21 Aoû - 15:27

t'es trop trop parfaite, j'ai pas les mots merci mille fois d'avoir choisi mon scénario, t'es belle comme un coeur le début de la fiche est parfait, j'ai hâte de voir la suite comme je t'ai dit, n'hésite pas à mp si t'as besoin de quoi que ce soit on sera bien I love you

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: noé ☾ peindre aux mille couleurs l'air du vent.    Lun 21 Aoû - 16:31

@BELLAMY WELLS merci ma jolie. ta demoiselle est sublime
@LUCKY RODGERS ce compliment tellement adorable me touche énormément merci à toi mon beau
@CHUCK SIMPSON merci à toi ma douce I love you
@HESTIA KINGSCLAW c'est toi qui est parfaite . la petite fiche avance doucement mais sûrement, j'espère que ce que je fais de la demoiselle te conviendra merci à toi à ma belle
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: noé ☾ peindre aux mille couleurs l'air du vent.    Lun 21 Aoû - 22:37

je donne très vite fait mon avis pour qu'elle puisse être validée : c'est encore mieux que ce que j'espérais I love you magnifique plume, c'est agréable et j'aime ce que tu en as fait donc go go go pour vivre des aventures de ouf. ma femme c'est la plus belle
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: noé ☾ peindre aux mille couleurs l'air du vent.    Lun 21 Aoû - 22:49

Bienvenue ici Réserve moi un lien avec Avi et Luigi ! I love you
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin dédoublé

AGE : vingt-trois ans.
CÔTÉ COEUR : c'est la pagaille.
QUARTIER D'HABITATION : en colocation avec andy, adam, chuck et keeran.
AVATAR : ellie martin.
CRÉDIT : ailahoz.

MESSAGES : 298
POINTS : 742
DATE D'INSCRIPTION : 04/05/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: noé ☾ peindre aux mille couleurs l'air du vent.    Mar 22 Aoû - 1:18


t'es validééééé !
t'as trop la classe, man



Bravo ! Tu viens d'être validé(e) et tu vas donc pouvoir profiter pleinement de ta vie à Bristol. Si tu ne l'as toujours pas fait, je te conseille d'aller voir tout de suite les sujets importants tels que le bottin, afin de vérifier si la célébrité que tu possèdes est dans celui-ci. Ensuite, si tu en as besoin, tu peux poster un scénario ou un pré-lien.

Bien évidemment, si tu as un problème ou quoi que ce soit, n'hésites pas à nous poser toutes les questions que tu veux ! D'ailleurs, tu viens tout juste d'être ajouté à l'un des floods d'intégration, n'hésite pas à participer pour qu'on te connaisse un peu mieux.

De plus, n'oublie pas d'aller commencer à t'occuper de ton personnage dans la partie gestion. Bon j'arrête de t'embêter maintenant, amuse toi, on t'aime, kisssss !
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: noé ☾ peindre aux mille couleurs l'air du vent.    Mar 22 Aoû - 8:45

@HESTIA KINGSCLAW je suis contente que ça te plaise. merci pour les compliment ma belle
@LUIGI A. ROMÉRO avec grand plaisir mon beau. merci I love you
@ADRIANA DA SILVA merci pour la validation ma douce
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: noé ☾ peindre aux mille couleurs l'air du vent.    

Revenir en haut Aller en bas
 
noé ☾ peindre aux mille couleurs l'air du vent.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Astuce] Comment peindre les pièces BIONICLE ?
» Comment peindre rapidement les gobz de la nuit
» Compo elfe cynwäll constructs
» Couleurs bizarres sur mon Nabaztag:tag
» couleurs de ma cabale

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: I want to meet you :: my name is. :: L'horloge a fait tic tac!-
Sauter vers: