AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 counting stars (ft. bunny)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

AGE : 30 y.o
CÔTÉ COEUR : à gauche
QUARTIER D'HABITATION : dans le centre, avec bunny
AVATAR : joseph gordon-levitt
CRÉDIT : balaclava

MESSAGES : 86
POINTS : 158
DATE D'INSCRIPTION : 17/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: counting stars (ft. bunny)   Dim 20 Aoû - 14:51

don't you worry child
∞ bunny & chad


Le réveil, c'est toujours le pire moment. T'as la tête en vrac, les flashbacks qui s'entrechoquent, les yeux explosés. Tu tournes la tête et t'es bien seul dans ton lit. Pourtant, t'as bien dormi avec une fille, la place est encore chaude et l'oreiller a gardé la forme de sa tête. Elle a filé en douce. En te relevant, tu enfiles un caleçon et examine ta chambre minutieusement. Oh, elle a oublié sa petite culotte. Tu te mets à sourire, secouant la tête et descends au rez-de-chaussée pour le petit dej. Les soirées comme ça, ça donne les crocs. Tu ne fais même plus attention au bordel de la maison, ça ne sert à rien. Un petit coup de téléphone à la société de ménage du coin et tout sera propre en moins d'une heure. Compter sur Bunny serait une mauvaise idée, à tes yeux cette fille ne savait que poser devant un appareil photo. La cuisine, le ménage, tout ces trucs de meufs ? Tu te dis qu'elle doit pas connaître. En attendant, tu préfères t'occuper de ton ventre qui gargouille, tu attrapes un bol, les céréales et penche ta tête dans le frigo pour attraper le lait frais. En te redressant, tu vois débarquer Bunny, dans un sale état. Lorsqu'une jolie fille se présente en petite tenue devant toi, tu ne te prives pas de la vue qu'elle a à t'offrir. Bien au contraire. « Faut assumer d'organiser des soirées, planche à pain. » Tu te mets à sourire, un peu bêtement en t'asseyant au comptoir de la cuisine, te préparant ton petit déjeuner. À la base, elle avait seulement invité son fiancé à la baraque hier, puis ça s'est vite transformé en grosse soirée. Tu n'avais jamais vu la plupart des invités. À vrai dire, l'un des seuls souvenirs qu'il te reste, c'est le décolleté ravageur de la jolie brune avec qui tu as passé la nuit. Et accessoirement, tu te souviens aussi comment Bunny enchaînait son fiancé en lui roulant des pelles toute la soirée. Lunettes de vue sur le bout de ton nez, tu commences à ouvrir le journal pour te donner un genre sérieux alors que dans ta tête, tu penses juste à Faith et à des façons de l'embêter et la rendre folle au boulot. « Au fait, j'ai eu au téléphone Conner hier, il rentre à Bristol dans quelques jours. » Avec Kyle, ils avaient fait le tour du monde ces deux dernières années, oubliant derrière eux tout ce qu'ils avaient laissé, tout ceux pour qui ils ont compté. C'est toujours bon de préciser que les couilles ne se séparent jamais. Mais Bunny a fait parti de ces gens là, et pour toi il faudrait être aveugle pour ne pas voir que la blonde, elle tient à eux en réalité. Donc tu lui annonces ça comme si c'était la météo de la journée pendant qu'elle se prépare elle aussi son petit dej. « Je les ai invité à ton mariage, tu m'en voudras pas. » Et là, tu sais très bien que ce n'est qu'une question de temps mais Bunny va littéralement péter un plomb. Discrètement, toujours la tête penchée au dessus de ton journal, tu lèves les yeux en sa direction, guettant la moindre de ses réactions.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin dédoublé

AGE : vingt-trois ans.
CÔTÉ COEUR : fiancée, mais le coeur ailleurs.
QUARTIER D'HABITATION : old city, en colocation avec chad.
AVATAR : cailin russo.
CRÉDIT : ailahoz.
MESSAGES : 273
POINTS : 553
DATE D'INSCRIPTION : 04/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: counting stars (ft. bunny)   Jeu 24 Aoû - 0:45

Soirée arrosée, nuit torride, matinée difficile. Je ne sais plus quand tout a commencé à déraper. Quand tous les invités sont arrivés ? Quand j'ai picolée comme si ma vie en dépendait ? Ou lorsque ma chanson préféré s'est mise à jouer et que j'ai grimpée sur le comptoir de la cuisine pour danser ? J'opterai pour la troisième et dernière option. Il faut dire que j'avais abusée des bonnes choses et que ce matin, j'en payais largement le prix. C'est pas comme si j'avais pas l'habitude des gueules de bois et toute les merdes qui viens avec, mais ce matin, je m'en serais passé, parce qu'à peine réveillée que j'ai déjà la nausée. Mon fiancé à de la chance d'être partit au boulot très tôt, par contre je ne pourrais pas en dire autant pour Chad. La chance, il en aura besoin, car je suis d'humeur massacrante ce matin. Et le voir lui et sa grande gueule essayer de me pousser à bout comme il sait si bien le faire, j'aurais pu m'en passer. J’espérais presque qu'il soit déjà partit au boulot, pour ne pas avoir à affronter sa vieille tête, mais j'ai pas autant de chance, car lorsque je descends les escaliers qui mène à la cuisine, je le trouve au comptoir, mangeant son bol de céréale. À peine arrivée dans la pièce qu'il me fait déjà une remarque. Je soupire en faisant mine de l'ignorer, c'était la meilleure option. « Me parle pas, j'suis pas d'humeur à supporter tes conneries ce matin. » J'avais la tête dans le cul et à voir la façon dont il se moquait, je savais bien que je devais avoir l'air de rien, mais j'en avais rien à faire de son avis, parce qu'à mes yeux, il était tout aussi moche, voir même plus. Rapidement je rempli un verre d'eau et j'avale deux cachets d'aspirines que j'avais pris soin d'apporter avec moi avant de descendre à l'étage, puis je lâche un rot, sans même prendre la peine de m'excuser. Lui faisant dos je rigole comme une gamine, avant de mettre deux pains dans le grille-pain. J'attends en silence, tout en roulant des yeux lorsque j'entend Chad mastiquer la bouche ouverte, mais je ne passe aucune remarque, car je sais qu'il serait capable d'exagérer seulement pour m'énerver encore plus. Alors que je commençais à tartiner mes toast de nutella avec un couteau à beurre, Chad me parla de celui dont il ne faut pas prononcer le prénom. Conner. Je fronce les sourcils et tout de suite, je sens la rage grimper rapidement et mes poings se serrer. Je me retourne vers Chad histoire de lui faire face, le couteau en l'air, toujours entre mes doigts. À ce moment là, je devais avoir l'air d'une vraie psychopathe, mais j'étais tellement choquée que j'en avais oubliée tout le reste. « T'es sérieux ou tu te fous encore de ma gueule ? » Je ne savais pas quoi penser. Je ne savais pas s'il disait vrai ou faux, car il a toujours eu l'habitude de prendre un malin plaisir à m'énerver, à me raconter des histoires pour me choquer et il y arrivait toujours très bien. Il était assez doué dans ce domaine. « Je les ai invité à ton mariage, tu m'en voudras pas. » L'enfoiré. Je le fusille du regard, prise entre l'envie de lui en coller une ou.. De lui en coller deux. Le coeur battant la chamade et les mains moites je lui hurle plusieurs jurons avant de gueuler. « Bordel Chad, tu l'fais exprès, il y a vraiment un truc qui tourne pas rond chez toi. » C'est en partie durant ces moments là que je me demandais réellement ce que je foutais encore ici, ce que je faisais toujours avec lui. « Pourquoi tu veux saboter mon mariage ? C'est pas parce que t'as toujours rien foutu de ta vie même à trente ans, qu'il faut que tu gâches tout en invitant ces deux trous du cul ! » Je marque une pause, avant de soupirer bruyamment. « Et pendant qu'on y est, pourquoi tu resterais pas ici à mater du porno sur ton ordi, le jour de mon mariage ? Moins il y a de cons, meilleure sera la réception. » J'attrape mon portable et je me rend rapidement sur la page Facebook de Kyle lorsque je vois le statut qu'il venait de poster. Chad avait dit vrai. « Y a pas à dire, t'es vraiment un Cox. » Connard. Déposant mon portable j'attrape ma toast dégoulinante de nutella et je m'élance vers ce dernier, contournant le comptoir qui nous séparait, prête à lui foutre en pleine gueule.




Dernière édition par Bunny L. O'Brien le Dim 24 Sep - 22:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar

AGE : 30 y.o
CÔTÉ COEUR : à gauche
QUARTIER D'HABITATION : dans le centre, avec bunny
AVATAR : joseph gordon-levitt
CRÉDIT : balaclava

MESSAGES : 86
POINTS : 158
DATE D'INSCRIPTION : 17/08/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: counting stars (ft. bunny)   Mer 13 Sep - 18:04

don't you worry child
∞ bunny & chad


Bunny est d'humeur massacrante ce matin et c'est toujours dans ce genre de moment que tu parviens à la faire sortir de ses gonds en deux minutes chrono. Là, t'es encore plus rapide que d'habitude et la voir dans cet état est jouissif. Bien entendu, tu fais de ton mieux pour cacher ta joie bien qu'un léger sourire en coin te trahit, bien dessiné au coin de tes lèvres. D'un air désinvolte qui te va si bien, tu fais comme si tu continuais à lire ton journal quotidien en dégustant tes céréales préférées. « Je vois que j'ai touché la corde sensible. » Et tu prenais un malin plaisir à titiller cette corde qui menaçait de craquer, de faire craquer Bunny, qu'elle explose pour de bon. Encore une fois, tu lançais les paris dans tes pensées. Aller, 5 minutes ? Sauf que non, cette fois tu te trompes et c'est beaucoup plus rapide que prévu. Bunny est prête à tout casser à la maison, à la moindre entende du prénom de ton frère, comme s'il s'agit de Voldemort, celui dont on ne doit pas prononcer le nom. Pendant ces deux dernières années, t'avais toujours trouvé ses réactions un peu immatures et disproportionnées et elle te le prouvait une nouvelle fois en se mettant dans un état pas possible, te traitant de malade mental et se comportant comme si elle était réellement face à quelqu'un chez qui ça ne tourne pas rond. « Ces deux trous du cul ? J'te rappelle que t'es sortie avec les deux. Ne critique pas l'eau que tu as bu quand tu avais soif, Bunny. » Une erreur de partout ? Tu ne croiras pas à cette excuse deux fois, pas dans de telles circonstances en fait. Au fond de toi, tu sais qu'elle assume pas ses sentiments parce qu'ils sont toujours là, présents, bien cachés, dissimulés. Alors elle s'énerve pour te faire croire que tout ça, ce n'est que de la colère, de la rancœur. Puis au fond, ça t'énerve aussi un peu, ce retournement de situation. Ta vie privée, personne s'y intéressait de trop près, tu refusais tout jugement et c'était sûrement la première fois que quelqu'un te prenait de haut à ce point. Alors selon elle, t'as toujours rien fait de ta vie à trente ans et elle serait gâchée. Ça pique un peu mais tu fais abstraction. T'aurais pu, comme tu l'aurais fait face à n'importe qui, lui balancer ce genre de mots qui fâchent, qui blessent, qui font très mal mais tu te retiens. T'aurais pu lui dire que son mariage est bidon, que ça s'organise pas comme ça, aussi vite, sur un coup de tête.

« J'suis entièrement d'accord avec toi sur ce point là : mater un porno sera sûrement plus intéressant que ton mariage. » Du tac au tac, tu lui réponds et tu hausses ensuite les épaules en reprenant un air désinvolte. La situation dégénère un peu, les esprits s'échauffent un peu des deux côtés et l'ambiance devient rapidement électrique. C'est sûrement la première fois que tu t'énerves contre elle, pour de vrai, toi qui n'a jamais envie de te prendre la tête. D'un geste nonchalant, tu te redresses et refermes ton journal que tu laisses sur le côté et tu commences à te lever pour ramasser les céréales que tu n'as même pas terminé. « Je viendrais pas. » Ça y est, t'es vexé, c'est la grande blonde qui marque un point, qui fêle un peu ta carapace. C'est ta fierté qui en prend un coup. Et cette fierté t'empêchera de mettre un seul pied à cette cérémonie. Et voilà, t'as décidé de plus l'aider, de ne plus la conseiller dans ces conneries de bouquets de fleur et de décorations de salle. Au moment où tu pestais contre elle intérieurement, Bunny s'élance vers toi pour tenter d'écraser sa tartine dégoulinante de Nutella à la figure. Manque de bol, t'as de plutôt bons réflexes et t'arrives à immobiliser son bras. Finalement, être flic, ça apporte encore plus d'avantages que tu ne le pensais. « Il te manque clairement une case. » Là, tu ne veux plus rigoler. En temps normal, tu lui aurais étalé sa tartine sur les cheveux pour mais là, elle tombe symboliquement sur le parquet. Tu ne joues plus et tu relâches son bras en la repoussant plus loin. « Le truc c'est que ça te fait chier de savoir que tu les aimes encore. Alors tu gardes ça pour toi et tu te brûles de l'intérieur. » Et c'est ce que tu pensais sincèrement. Elle agit pas normalement avec Conner et Kyle. Pas comme avec ses autres ex en tout cas. Son comportement la trahit. « Je me demande vraiment ce que Conner a pu te trouver. » Tu finis par lâcher, ne pouvant plus te retenir, n'arrivant plus à prendre des pincettes. « Et si les Cox te posent un problème, tu connais la sortie. » Et d'un mouvement de la tête, sans la moindre expression sur le visage, totalement impassible, tu lui montres l'immense porte d'entrée de la maison. De ta maison. La demeure Cox.

Code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Admin dédoublé

AGE : vingt-trois ans.
CÔTÉ COEUR : fiancée, mais le coeur ailleurs.
QUARTIER D'HABITATION : old city, en colocation avec chad.
AVATAR : cailin russo.
CRÉDIT : ailahoz.
MESSAGES : 273
POINTS : 553
DATE D'INSCRIPTION : 04/04/2017
Voir le profil de l'utilisateur

MessageSujet: Re: counting stars (ft. bunny)   Dim 24 Sep - 23:34

Je ne pense pas qu'il comprenne combien c'est terrifiant pour moi de lui expliquer ce qui se passe dans ma tête lorsqu'il évoque son prénom. Même lorsque je le regarde, je ne peux m'empêcher de le voir lui, leur ressemblance est si frappante, qu'au tout début, lors de son départ, ça me fendait le coeur de me retrouver face à Chad. Mais rapidement, j'ai laissé tomber cette idée, ils n'étaient pas du tout pareil, malgré leur ressemblance. Conner était pour moi le grand amour de ma vie, à la grande surprise de tous et encore plus de la mienne. Jamais je n'aurais pensé pouvoir un jour tomber amoureuse d'un des garçons qui m'insupportaient le plus et ce que je redoutais le plus est arrivé; je suis tombée pour lui. Littéralement. J'ai toujours cru que Chad aussi allait partir, m'abandonner, comme les autres avant lui, mais à mon grand étonnement il est toujours resté, malgré notre relation assez tumultueuse. Je ne lui ai jamais dit, mais il m'a été d'un grand soutien lorsque son frère est partit, même s'il faisait exprès de retourner le couteau dans la plaie parfois. Ou lorsque je lui ai annoncé mes fiançailles, présenté mon fiancé, même s'il avait toujours quelque chose de chiant à me balancer, mais je lui en ai jamais voulu, non, parce qu'il est comme ça. Nous sommes comme ça. Et ça l'a toujours été. Mais aujourd'hui, c'est différent. Il est allé trop loin. Jamais j'aurais pensé qu'il pourrait me faire quelque chose du genre. Un truc aussi grave. C'était peut-être son frère, mais c'était carrément une trahison là. Et j'ai réagi comme je réagi toujours; avec excès. J'étais hors de moi, j'avais envie de gueuler, de lui cracher ma haine au visage. « Ces deux trous du cul ? J'te rappelle que t'es sortie avec les deux. Ne critique pas l'eau que tu as bu quand tu avais soif, Bunny. » Ça en était trop. J'ai envie de taper du pied comme une gamine à qui on refuserait une sucette. Mais ayant beaucoup trop de fierté pour faire ce genre de truc devant lui, je me contente de l'insulter et de le mépriser du regard. Car si un regard pouvait tuer, je l'aurais pulvérisé depuis longtemps déjà. Si seulement. « Je viendrais pas. » Il me lance ça du tac au tac, j'y crois pas. Il est sérieux ? Je sais bien que je venais tout juste de lui dire de rester à la maison mater du porno, mais ce revirement de situation m'étonne. Il est vexé, je peux le lire sur son visage, c'est une émotion que je ne lui connaissais pas encore. Mais malgré tout, ça m'énervait qu'il joue les victimes, qu'il me fasse passer pour la méchante, alors que c'est lui qui m'avait déclaré la guerre en invitant ceux que je redoutais tant de revoir. Je me demandais vraiment depuis combien de temps il avait fait ça, depuis combien de temps il m'écoutait parler de mes fiançailles en sachant très bien qu'ils allaient débarquer à mon mariage pour tout foutre en l'air, pour me retourner le cerveau comme ils savent si bien le faire. Pourquoi ? Pourquoi il m'a fait ça ? Prise d'un excès de rage, je m'élance vers lui, ma toast dégoulinante de nutella dans une main, prête à lui foutre en pleine gueule, mais c'est seulement au moment où je m'élance vers lui et qu'il m'en empêche si facilement, que je me rend compte que je devrais réellement me mettre à la gym. « Lâche moi putain. » D'un coup sec, j'éloigne mon bras et je le regarde. On se fusille du regard, comme deux bêtes prêts à se battre pour la même proie. « Le truc c'est que ça te fait chier de savoir que tu les aimes encore. Alors tu gardes ça pour toi et tu te brûles de l'intérieur. Je me demande vraiment ce que Conner a pu te trouver. » Il frappe, là où ça fait mal. Il a raison. Je reste immobile en ignorant complètement sa seconde phrase; Et si les Cox te posent un problème, tu connais la sortie. On me la fait pas à l'envers à moi. Il a pas le droit de m'en vouloir, de me dire des trucs de la sorte. Il a commencé, je ne suis que la conséquence de ses conneries. Le coeur qui menace d'exploser et la gorge nouée, je le regarde de nouveau comme on regarde quelqu'un qui nous a profondément blessé. J'ai plus envie de me battre contre lui, j'ai seulement besoin de savoir. « Pourquoi ? » Je décide d'être honnête avec lui, complètement. « Si tu sais déjà tout ça, si t'es au courant que je les aimes toujours, pourquoi tu les a invités ? À ma cérémonie, à mon mariage bordel. T'avais pas le droit. » Pour la première fois depuis deux ans, je m'ouvre sur mes réels sentiments concernant ces deux hommes, gamins serait le mot juste. « J'croyais vraiment que tu valais mieux que ça Chad. Qu'on était amis depuis le temps, j'ai dû me tromper. » Pour la première fois, il m'avait réellement blessé. Les deux frères avait dorénavant une nouvelle chose en commun.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: counting stars (ft. bunny)   

Revenir en haut Aller en bas
 
counting stars (ft. bunny)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ★ counting stars.
» [Revue] BIONICLE : 7116 Tahu STARS (vidéo)
» Bunny Messenger - IM for Nabaztag
» Etude joueur : chévres ou stars ??
» [Review] BIONICLE 7117 : Gresh Stars.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Live your life :: bristol center. :: Old city-
Sauter vers: