AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 The mood is set (james)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité
Invité


MessageSujet: The mood is set (james)   Ven 18 Aoû - 16:28

Ce n'était pas son idée d'y aller. Si ça n'avait tenu qu'à lui, il ne serait pas ici. Il tentait pourtant de s'intégrer, trainait parmi les groupes, s'étant éloigné des autres. Mais il alla prendre un gobelet plein d'un liquide dont il savait juste qu'il sentait fort, avant de s'adosser contre un mur, dans un coin. La musique était forte, presque étourdissante, mais ça ne le dérangeait pas. Il avait l'habitude de pousser le son, d'assourdir l'univers en laissant les mélodies crépiter à ses oreilles munies d'écouteurs. Pas ce soir. A la place, il plongea le nez dans son gobelet, ingurgitant une longue gorgée d'alcool qui lui arracha une grimace. Tout ça, ce n'était pas lui. Pourtant, il le regrettait, de ne pas être différent, de ne pas ressembler un peu plus à... Son regard le chercha inconsciemment dans la foule ; James. Il avait l'air d'évoluer comme un poisson dans l'eau, d'être dans son élément. Il ne sentit même pas ses lèvres s'étirer sous un sourire en l'observant. Arthur, lui, avait beau porter le prénom d'un roi de légende, il avait surtout hérité de son sérieux, de son calme, et ce n'était pas vraiment ce qu'il aurait préféré. Rire, s'amuser, aller vers les autres... ça n'avait jamais été quelque chose de simple pour lui, parce qu'il avait préféré se réfugier dans l'imaginaire des livres, dans des épopées musicales pour compagnie fidèle, et les cours comme un noyé viendrait avaler l'air en parvenant enfin à la surface. C'était la seule issue qu'il entrevoyait à l'époque, et sans doute celle qui lui avait permis d'avancer, de donner le change, de sourire, d'affirmer que son paternel avait passé l'arme à gauche sans même qu'on imagine qu'il puisse mentir. Parce que s'il ne faisait plus parti de l'existence des Blythe, il était simplement en prison, derrière des barreaux qui le gardaient loin de lui. Ça faisait trois ans, et plus encore qu'il peinait à supporter certains contacts. Il fit quelques pas parmi la foule qui l'entourait, dans cette fête clandestine, où les ados prenaient de l'alcool, et peut-être même d'autres substances. Arthur ne touchait qu'à la première, n'ayant même pas tenté d'ingurgiter la moindre pilule. Trop sage, un vrai intello... diraient certains. C'était pas faux, mais il était bien plus encore. Evan avait sans doute commencé à le comprendre, et pour cause, c'était comme s'il était facile de lire en l'autre les blessures d'autrefois, de se comprendre, raison pour laquelle Arthur avait décidé de l'aider à aller mieux. C'était possible, il en était la preuve vivante. Bien sûr, il y avait aussi James et Orion, deux autres sommets du groupe complémentaire qu'ils formaient à eux quatre, les chevaliers de l'apocalypse, les marauders d'Harry Potter, ceux qui parviendraient à affronter le monde tant qu'ils resteraient ensemble, qu'importe ce qu'on pourrait dire d'eux. Parce qu'Arthur, il avait l'impression de faire un peu tâche à cette fête, à l'écart comme il se tenait, partagé entre l'envie de rester et cette petite voix qui lui souflait qu'il ferait mieux de partir. Une fille l'approcha à ce moment-là. Plutôt jolie, plus qu'agréable à regarder, et qui lui offrit un grand sourire. Il était mignon à ce qu'on lui avait déjà dit, mais il n'avait jamais vraiment cherché à le vérifier, à aborder les autres. Il y avait bien Evan... et James qui semblait vouloir éternellement s'incruster. Arthur lui rendit son sourire, avant de pivoter, de s'éloigner, avant même qu'elle fasse un geste vers lui. C'était pas compliqué, il n'avait pas envie de chercher de ce côté-là. Et puis il venait de se rendre compte que son gobelet était vide. Il avait descendu le contenu trop rapidement, mais ça lui donnait un prétexte pour disparaître, repartir à la chasse d'un gobelet plein, et sortir de la foule, scruter les bateaux qui se trouvaient un peu plus loin.



Dernière édition par Arthur Blythe le Sam 19 Aoû - 6:53, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: The mood is set (james)   Ven 18 Aoû - 20:10



Une fête organisée par la cousine de l’amie de son amie. Enfin, c’est ce qu’il avait cru comprendre en recevant l’invitation par Ella. C’était toujours ainsi, James était très souvent invité a des fêtes dont il ne connaissait même pas l’hôte. Le doux parfum de la popularité dirait-on. Il ne se passait pas une party dans la ville sans que le gamin ne soit demandé à l’appel. Pourtant, il savait très bien que les invitations ne venaient pas directement de la personne qui organisait. Juste que celle-ci était d’accord pour que ses amies invitent leurs propres amis. Ça avait des côtés positifs, comme voir de nouvelles têtes, faire de très belles rencontres. Mais parfois, ça tournait vraiment mal parce que tout le monde ne s’entendait pas forcément et quelques fois, il y avait beaucoup trop de personnes dans un même jardin. La pire des fêtes fut celle de la maison solitaire. Elle était surnommée ainsi parce qu’elle se trouvait un peu hors de la ville et en retrait des autres maisons. Son voisin le plus proche était une ferme entourée par plusieurs hectares de champs. A ce que James avait comprit, c’était la baraque d’un couple de vacanciers qui avait prêté la maison à leur petite fille. Tout était carrément cool, la maison était belle, loin des vieux qui appellent la police au moindre bruit et puis, il y avait une grande piscine creusée. Ce soir là, il y avait beaucoup trop de monde, plus que ce que d’habitude en tout cas. Au final, la plupart étaient bourrés, écroulés aux quatre coin de la demeure et personne n’a fait gaffe à cette pauvre fille qui se noyait. James, il n’a pas su tout de suite qu’il y avait eu un mort à cette soirée. En fait, il l’avait apprit le lendemain soir aux infos. Cette fille, il ne la connaissait pas mais ça l’avait vraiment beaucoup bouleversé.

C’était de l’histoire ancienne, et aujourd’hui, nous étions le présent. James s’était préparé un peu à la dernière minute, comme d’habitude en fait. Il avait dormi une grande partie de la journée et sa mère l’avait réveillé parce qu’elle cherchait sa chemise pour la repasser. Il avait finit par sortir de chez lui vers 22h00. L’adresse n’était qu’à une bonne trentaines de minutes à pied de chez lui. Le moyen le plus simple pour y aller était donc le vélo. Sa mère l’avait comme à son habitude prévenue. Fait attention sur la route, ne bois pas trop. Et surtout : fait pas de conneries sinon tu sais ce qui t’arrivera. Elle était toujours comme ça la daronne, avec ses menaces, mais c’est parce qu’elle s’inquiétait pour lui et sa santé. Boire n’était pas la meilleure chose à faire dans son cas mais quoi ? Devait-elle le priver des plaisirs de la vie, de sa jeunesse ? Elle n’en était pas capable et puis il n’en ferait de toute façon qu’à sa tête.

Dès son arrivée, le blond avait reconnu quelques têtes familières, mais pas celle de son amie qui l’avait invité ici. Elle était surement à l’intérieur. Il jeta son vélo dans un coin où il pourrait facilement le retrouver, en espérant au passage qu’un mec bourré ne lui vole pas. Il y avait des gens un peu partout mais pratiquement personne dehors. Avec ce froid de canard pas étonnant. Un couple était entrain de fricoter sur le canapé du salon, un groupe s’était mit à la chicha dans un coin. Ça puait l’alcool et la transpiration. La musique était bien trop forte mais bizarrement, elle ne s’entendait que très peu de l’extérieur. Le gamin se dirigea vers les bouteilles où ils se servit comme s’il était chez lui. Il versa le liquide brun dans un gobelet forma xxl et y trempa doucement ses lèvres. Il faillit tout recracher mais s’efforça d’avaler en grimaçant. Du rhum. Il détestait le rhum. James n’eut pas le temps de se servir autre chose qu’il fut embarqué sur la piste de danse improvisée. Kat, l'une de ses connaissances. Cette fille était toujours entrain de danser. Quand la musique se finit pour laisser place à une autre, il se dépêtra de l’emprise de son amie pour aller à la rencontre d’une tête blonde qu’il connaissait bien. Pendant qu’il dansait, James l’avait remarqué, seul dans son coin et il semblait vouloir aller se resservir. « Arthur. » Il leva un peu la tête pour voir ce que son pote prenait. « j’pensais pas que tu serais là. Tu connais celle qui organise la soirée ? » Dit-il en haussant la voix pour pouvoir se faire entendre derrière tout ce boucan. James en profita pour laisser son verre dans un coin et se servir une bonne dose de vodka coca. « J’crois que tu gènes. » Il rigola. Un grand sec qui semblait avoir déjà une bonne dose d’alcool dans le sang attendait derrière Arthur en gonflant les joues toutes les deux secondes. Il ne semblait pas être très patient.
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: The mood is set (james)   Sam 19 Aoû - 6:52

Il n'y avait plus de gobelets prêts à être ingurgité, juste des bouteilles et des verres vides prêts à être remplis. Mais le sien irait très bien, restait à savoir ce qu'il allait mettre dedans. Il était en train de se décider pour un coca tout ce qu'il y avait de plus classique quand James se matérialisa à ses côtés. C'était pas assez cool de boire une boisson sans alcool, et sous le regard du fêtard, c'était difficile de ne pas se sentir encore plus coincé qu'il l'était. Conclusion, il opterait pour y ajouter de l'alcool. Tant pis pour son envie de freiner un peu, parce qu'il pensait à partir à un moment ou à un autre.

« Hey, James ! » répliqua-t-il simplement, en lui adressant un sourire sincère.

Il était content de le voir. Content qu'il vienne passer du temps avec lui. Ca lui donnait l'impression de s'intégrer un peu plus, même si c'était franchement con de le penser. Lui, c'était les bouquins, les études, la musique, l'écriture, qui lui plaisaient, pas de faire la fête, ou de regarder des gens se grimper dessus sur un canapé, ou se bourrer la gueule. Enfin, c'était surtout qu'il se sentait pas à sa place, parce qu'il aurait aimé être du genre à se mêler à eux, à danser jusqu'à n'en plus pouvoir. Sa sœur serait complètement folle si elle savait où il se trouvait à cette seconde, et ce ne serait pas lui qui irait le lui dire. Par contre, Andy serait plus du genre à l'encourager, plutôt content de voir son cousin se décoincer un peu, profiter de la vie. Mouais. James avait raison de penser à ne pas l'y voir, si on ne l'y avait pas presque trainé, il n'y aurait pas mis les pieds, c'était une certitude. Il hésitait sur l'alcool à mettre dans son verre... fallait dire qu'il n'était pas un expert là-dedans, quand James lui fit remarquer qu'un type semblait s'impatienter dans son dos.

« Ouais, ouais. » se contenta-t-il de dire, s'emparant de la première bouteille venue pour en verser une partie dans son verre et le mêler à son coca. Peu importe le goût, il n'avait pas envie que le grand sec en question le touche, et encore moins qu'il lui en colle une parce qu'il n'aimait pas sa façon le regarder. Il s'écarta, avant de tremper les lèvres dans son gobelet et reconnaître vaguement le goût du coca, noyé dans un peu trop de tequila, mais c'était pas mauvais. Un peu fort peut-être. Ça se voyait à la grimace qu'il fit une seconde plus tard.

« C'est qui ? demanda-t-il finalement en s'adressant à James. - La fille qui organise ça. » précisa-t-il en se rendant compte qu'il pouvait bien parler du grand sec ou de l'organisatrice. Il ne savait pas qui c'était. On l'avait trainé hors de la bibliothèque, qui, soit dit en passant, ne fermait pas tout de suite, pour l'amener ici, sous prétexte que ça lui ferait du bien, que ça l'aiderait à mieux réviser. Et son cul il vole, aussi ?

« C'est Cali, une blonde, qui m'a fait venir. » Il continuait, tout en la cherchant du regard sans la trouver. C'était pas que c'était grand... mais ça l'était. « Et toi t'es venu avec elle ? » qu'il demanda, en désignant Kat, qui continuait à danser sur la piste. Instinctivement, il porta son gobelet à ses lèvres et en prit un peu trop, toussant légèrement la seconde suivante. « Merde, c'est fort. » Ça manquait peut-être de coca pour le coup, mais s'il jeta un coup d’œil en direction de la table, il n'y retourna pas.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: The mood is set (james)   Sam 19 Aoû - 11:41


   
THE MOOD IS SET
▴▽▴▽▴
Le grand sec tenait à peine sur ses jambes et tentait de se tenir à un poteau invisible. Malgré qu’il soit un peu bancale, il en imposait pas mal et même James ne voulait pas trop rester dans les parages. Ces mecs là, le blond les connaissait bien et quand ils étaient bourrés, s’ils montraient qu’ils étaient énervés il valait mieux ne pas se tenir à côté d’eux. James ne fit pas gaffe qu’Arthur venait de mélanger son coca avec de la téquila, bien trop occupé à surveillé l’autre guguss qui envoyait des regards haineux vers son pote. James ne faisait surement pas le poids contre ce gars, mais il était prêt à riposter s’il le fallait. Au final, rien de mal ne se produisit et les deux jeunes hommes s’éloignèrent pour laisser place à qui voudrait aller se servir. « fait gaffe à ces mecs en soirée, ils foutent souvent la merde. » Il s’adossa contre un mur près d’une fenêtre où on pouvait admirer les bateau au loin. Le ciel était dépourvu d’étoiles mais les lampadaires de la ville étaient assez nombreux pour éclairer l’extérieur.

La petite grimace qui s’étira sur les lèvres d’Arthur sorti James de ses pensées. « Quoi, tu viens de te rendre compte que le coca ça pique ? » dit-il avec un air moqueur et un sourire qui faisaient ressortir ses fossettes. Il trempa ses lèvres dans le liquide sombre qu’il appréciait bien plus que le rhum de tout à l’heure. La sensation était plus agréable et lui brûlait moins la gorge. « Aucune idée, je sais même pas comment elle s’appelle. » il haussa les épaules et reprit une gorgée tout en bougeant légèrement son corps au rythme de la musique. Au loin, il aperçu Ella qui semblait papoter avec ses amies. Elle ne semblait même pas chercher James bien que ce soit elle qui l’avait invité. Ils se verraient surement plus tard dans la soirée. Pour le moment, il était avec Arthur et c’était très bien, il avait l’impression que la soirée serait bien plus à son goût grâce à lui. « Cali ? C’est la fille qui est venue te voir tout à l’heure avec ses airs de prédatrices ? » Ouai, pendant qu’il dansait avec Kat, il avait eu le temps d’espionner un peu son ami.

James releva la tête pour voir qui Arthur désignait. Il ne mit pas longtemps à voir la brune qui dansait comme une tarée. Le cul en l’air, elle bougeait son derrière à chaque work work de Rhianna. « Non, c’est Ella qui m’a invité. Celle qui danse c’est juste une connaissance de d’autres soirées. J’peux te la présenter si elle te plait. » proposa t-il accompagné d’un clin d’œil. Bien sûr, il rigolait et espérait même qu’Arthur n’accepte pas cette affreuse proposition. « arrête d’en boire si t’aime pas. » James savait très bien qu’Arthur n’était pas trop du genre à aimer les fêtes comme celle-ci. Il ne comprenait d’ailleurs pas pourquoi il avait accepté l’invitation de cette Cali. Il s’ennuyait ? Il avait envie de s’amuser un peu ? Dans tous les cas, c’était cool qu’il soit ici car il pouvait tenir compagnie à James. « t’as des nouvelles d’Evan ? Parait qu’il traine avec un gars ; Hellias j’crois. C’est Orion qui me l’a dit. » Fallait absolument qu’il sache si Arthur était au courant pour ce gars. James ne l’avait jamais vu, mais il comptait bien faire sa connaissance dans les jours à venir. A des fins personnelles bien sûr. « Tiens, t’as qu’à prendre mon verre si le tiens est trop fort, je le boirais moi. »    

   
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: The mood is set (james)   Sam 19 Aoû - 17:49

A la réflexion de James, Arthur lança un nouveau regard au type en question. Message reçu. Il n'avait de toute façon pas l'intention de s'éterniser vers ce genre de type. C'était déjà bien assez étrange de trainer tout simplement à une fête. Puis, alors qu'il grimaçait face au mélange douteux de sa boisson, il l'entendit lui dire une petite pique taquine.

« Non, c'est juste la première fois que j'en bois, tu savais pas que je vivais dans une grotte avant ? » répliqua-t-il avec un sourire capable de chasser sa grimace, taquin à son tour, tout en s'adossant tranquillement au mur contre lequel James se trouvait déjà.

Il n'avait pas de vue sur les bateaux, contrairement à son désir premier, mais il pouvait regarder les danseurs et James, et ça lui allait finalement tout aussi bien. Puis il reparti sur le sujet de la fête, de celle qui l'avait organisée. Son ami lui indiquant qu'il ne connaissait pas le nom de cette fille. Peut-être que c'était Cali, peut-être qu'elle s'était incrustée, ou peut-être ni l'un ni l'autre. Ça n'avait, en fin de compte, aucune véritable importance. La réflexion concernant la blonde fit éclater de rire Arthur. Il pouffait encore, amusé par sa réflexion, lorsqu'il répliqua.

« Non, c'était pas elle. J'sais même pas qui c'était... eh, mais tu m'espionnes en fait ? » qu'il souleva, toujours en souriant, amusé.

Il aurait été plutôt gonflé d'insinuer sérieusement la chose, quand lui-même l'avait regardé, et l'avait vu danser avec la brune qui continuait à se déhancher sur la piste. Une connaissance d'une autre soirée qu'il disait. Une fille qu'il lui proposait même de lui présenter. Avant d'ajouter qu'il n'était pas obligé de boire. Hum, personne ne le forçait à rien, mais c'était mieux d'avoir de l'alcool dans son verre à ce genre de soirée, ça donnait l'air un peu moins coincé. Mais il aurait pu, c'était vrai, sauf qu'il avait bu sans vraiment réfléchir. Il haussa les épaules comme si ça clôturait le sujet de l'alcool, alors qu'il relevait les yeux sur Kat, cette fille qui semblait sortir d'un tout autre univers.

« Je crois pas que ça collerait. » qu'il déclara en grimaçant toujours, à cause de son verre ou de ce qu'il affirmait ? Rien n'était moins sûr.

Ils avaient l'air de venir de deux planètes complètement opposées. Il secoua la tête. Ils étaient tellement différents... mais il fallait reconnaître qu'entre James et Arthur, des fois, on pouvait aussi se poser des questions. Ils étaient le jour et la nuit, et la nuit enviait terriblement la joie de vivre du jour. James, il donnait l'impression d'être un soleil, même au milieu de l'obscurité. Arthur, il était la lune, lumière vacillante, bien que solide et régulière. Et ils s'entendaient plutôt bien. Mais c'était pas pareil. Et puis la conversation bifurqua, changeant d'orientation. Evan. Comme s'il était dans le coin. Il lui parlait de lui, de ce garçon qu'il était sensé voir, Hellias. Arthur haussa encore une fois les épaules. Pas sûr qu'il se souvienne qu'il ait prononcé ce prénom. Evan lui parlait, mais ce Hellias ça pouvait être n'importe qui d'autre. Peut-être, mais ce n'était pas comme s'il devait être jaloux ou une connerie du genre. Il adorait Evan, mais c'était pas... Il savait pas trop en vérité. Il ne réfléchissait pas vraiment à ce genre de choses.

« Je l'ai pas vu, j'étais à la bibliothèque ce soir. » Des mots à l'opposé de cette fête, comme un rappel des cours, son échappatoire, sa vie. « Et qu'est-ce qu'Orion a dit d'autre ?  »

Il plongea les yeux dans son gobelet, comme s'il préférait éviter de regarder James. C'était pas vraiment ça. Il s'inquiétait pour Evan, et d'un autre côté, il se demandait s'il allait avoir le cran de boire une autre gorgée de ce tequila-coca, parce que franchement, fallait trouver le deuxième goût. Il releva les yeux sur James pourtant en l'entendant lui proposer d'échanger leurs verres. C'était plutôt sympa, comme s'il tentait de prendre soin de lui d'un certain côté. Il lui adressa un sourire, alors que l'échange de verres se faisaient presque naturellement. Puis il grimaça une nouvelle fois, sans même goûter à la vodka-coca. Rien à voir en fin de compte.

« Merci, mais t'étais pas obligé tu sais. » Mais déjà ses lèvres s'étiraient d'un nouveau sourire taquin, alors qu'il se tournait complètement vers lui, la tempe contre le mur. « Si ça se trouve, dans 10 secondes tu vas le regretter.  »

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: The mood is set (james)   Lun 21 Aoû - 16:28


   
THE MOOD IS SET
▴▽▴▽▴
James s’était permis de vanner Arthur et il était donc normal que ce dernier réplique d’une certaine façon. Sa réponse réussit à décrocher un petit rire au grand blond. Il adorait passer des moments comme ça avec son ami. Est-ce qu’ils étaient proches ? James n’en était pas vraiment sûr. Ils se côtoyaient principalement au lycée et un peu en dehors quand le petit groupe se réunissait. Mais à part ça, Arthur était bien plus proche d’Evan qu’il ne l’était de James. Dans le groupe, James n’avait pas de meilleur ami. Il s’entendait bien avec les 3 et ils étaient ses vrais potes. « Ah j’me disais aussi, commença t-il part dire en accentuant sur la dernière syllabe -que t’avais un air sauvage. » Une odeur de fumée de cigarette titilla les narines du blond. Ce parfum lui donnait un peu envie d’en fumer une, sauf qu’il n’en avait pas sur lui. En fait, il n’en avait jamais et se contentait de celles qui lui étaient généreusement offertes aux soirées. D’ailleurs, il n’y avait que pendant les soirées qu’il se permettait d’y goûter, pareil pour la drogue dure.

Les paroles d’Arthur le ramenèrent à la raison. La clope, ça sera pour plus tard. Tout sourire, il lui répondit simplement. « Ça ce pourrait bien, que je t’espionne. » Le ton de voix qu’il avait prit était taquin, même si en vrai, il l’avait réellement et consciemment espionné. En parlant de cette fille, James regarda un peu autour de lui pour voir si elle était dans les parages. Apparemment non. Vu le genre de fille qu’elle semblait être, elle devait très certainement être dans un coin tranquille avec le premier gars qui voulait bien d’elle. C’était le genre de situation typique qu’on retrouvait toujours dans ces endroits là. Pour ce qui était de Kat, elle dansait toujours. Une vraie pile électrique. Elle dansait même collé-serré avec deux autres gars qui la prenaient en sandwich. Kat, elle ne se prenait pas la tête et les gars qui étaient trop près, elle les prenait à la rigolade, tant qu’ils ne commençaient pas à lui toucher le cul. James, il avait appris cette facette d’elle à force de la voir toujours là où il y avait de la musique. « hmm, comme tu veux. » dit-il en regardant son verre comme si c’était la huitième merveille du monde.

Une fille pas loin d’eux parlait avec sa copine assez fort et James réussissait à comprendre leur conversation même avec la musique à fond. De vrais culs de cannes ! Mais une information parvint de manière très claire aux oreilles du gamin. Y avait un groupe de défoncés qui s’étaient installés dehors en formant un rond et jouaient à action ou vérité. Bien qu’il écoutait d’une oreille attentive les deux filles qui discutaient, James avait l’autre qui ne s’occupait que d’entendre ce que lui disait Arthur. Oui, les mecs peuvent faire deux choses en même temps. « T’étais encore à la bibliothèque ? » s’exclama le garçon en faisant comme si il était choqué. « Tu vas finir par épouser un livre si tu continu ! » Mais bon, c’était dû Arthur tout craché ça.
Est-ce qu’il devait lui dire tout ce que James affirmait ? James n’en était pas vraiment sûr. Il n’avait pas envie de trop parler de ça parce qu’il avait des doutes sur les sentiments qu’éprouvaient Arthur envers Evan et le blond ne voulait pas que son ami se sente triste. De toute manière, James allait mener son enquête. « Non, il m’a juste dis qu’Evan trainait avec ce type louche. Pourquoi ? Ça t’intéresse ? Tu le connais ? » Qu’allait-il lui répondre ? Mais vu sa réaction, il était fort probable qu’Arthur ne connaissait pas ce mec.

Suite à la proposition de James, les verres furent échangés. « Moi, regretté ? Tu me connais mal ! » Sur ces mots, le gamin trempa ses lèvres. La téquila était présente. Vraiment très présente. « Ah ouai, t’as abusé sur la dose, il fit une courte pose avant de reprendre. Mais j’ai déjà bu des trucs pires que ça. » Et c’était vrai ! Il en avait goûté de ces mélanges dégelasses et pratiquement imbuvable.  Sauf que quand t’es bourré, tu es capable de boire tout et n’importe quoi. « Il commence à faire chaud, tu ne veux pas qu’on aille dehors ? » James avait une petite idée en tête.
   

   
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: The mood is set (james)   Mar 22 Aoû - 15:32

Il lui avait répondu que peut-être que oui, il l'espionnait, mais le ton employé persistait sur ce chemin du ce n'est pas vraiment sérieux. Parce qu'il n'était pas question que cela se produise réellement, ou que cela soit avoué. Même si de son côté, Arthur l'avait plus ou moins avoué, non pas qu'il l'avait espionné, mais observé cependant, un peu plus tôt. Puis cela avait dévié, encore, ailleurs, abordant le sujet des filles, toujours en ce qui concernait Arthur d'ailleurs, comme s'il n'était question que de ses possibles amours. Mais il n'y pensait pas. Jamais. Alors quand il affirma qu'il ne pensait pas que ça collerait avec Kat, James lui fit une réponse évasive, scrutant son propre verre. Rien d'anormal au fond, c'était bien la première fois qu'ils se croisaient à une fête, parce que l'intello n'avait pas pour habitude d'y mettre les pieds, ou tellement rarement que cela ressemblait presque à une hallucination, le fait qu'il soit là, ce soir.

Et puis le sujet dévia une nouvelle fois... Evan. Hellias. Et l'aveu d'Arthur sur l'endroit où il se trouvait quand Cali était venu le chercher, l'avait poussé à déserter pour venir jusqu'ici. Au fond, il serait peut-être déjà parti si James n'était pas venu le voir. Sans doute. Celui qui se plut à lui faire gentiment remarquer sous une taquinerie qu'il finirait sans doute marié à un livre un jour. Il esquissa un sourire tout en observant son verre, relevant finalement le nez pour le regarder, lui.

« Qui te dit que le livre de l'Odyssée et moi on n'est pas déjà fiancé ? » répliqua-t-il, taquin, avant de l'interroger sur ce qu'Orion avait pu lui raconter au sujet d'Evan et de l'autre type.

Réponse qui ne tarda pas. Explication sommaire, d'un Evan trainant avec un type louche. Ca pouvait se produire, mais Arthur s'inquiéta pour le brun, se mordillant la lèvre par simple réflexion alors qu'il réfléchissait déjà. Mais James le ramena sur terre avec la série de questions qui suivi : Pourquoi ? Ça t’intéresse ? Tu le connais ?

« Comme ça, je voudrais pas qu'il arrive quelque chose à Evan. Pas toi ? » demanda-t-il simplement, le plus naturellement du monde.

Il aurait pu mentir, hausser les épaules, se contenter d'affirmer qu'il ne le connaissait pas, mais la vérité clôturait tout. Cela ne faisait que clamer une vérité inaliénable : il tenait à Evan. Mais ce n'était pas la nouvelle du siècle, les garçons étaient proches, passaient du temps ensemble. Et si James ignorait réellement le pourquoi de cette proximité compréhensive, c'était aussi parce que Arthur n'avait jamais rien soufflé de ce passé honteux qu'il trainait comme une emprunte au fer rouge maculant sa chair. Ils échangèrent ensuite leurs verres, et James affirma qu'il ne le regretterait pas, avant de laisser Arthur se mettre à rire à sa remarque sur la dose qu'il avait mise. Il n'avait pas fait attention, alors oui, la boisson était trop forte à son goûte, mais visiblement pas à celui de James, qui ajoutait avoir déjà but plus fort. Des mondes, des univers différents. Arthur n'avait jamais été bourré, il n'avait jamais laissé le jeu l'entraîner trop loin. Peut-être qu'au fond, il craignait de faire quelque chose qui le ferait complètement flipper ensuite, ou de se mettre dans une situation qu'il regretterait, assurément.

« Euh oui, si tu veux. » répondit-il à sa nouvelle remarque, avant de porter son nouveau verre à ses lèvres pour en avaler une gorgée, plus agréable que ce qu'il avait pu boire avant.

Déjà, il se dirigeait vers l'extérieur en compagnie de James, cela assourdirait la musique, mais il avait eu envie de voir les bateaux tout à l'heure, alors c'était sûrement l'occasion. Il n'avait pas compris vers quoi il se dirigeait, mais à peine avaient-ils mis les pieds dehors, qu'il les remarqua, en cercle, dont les fortes exclamations ne pouvaient qu'attirer le regard. Et le sien n'y manqua pas.

Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: The mood is set (james)   Jeu 24 Aoû - 8:36


   
THE MOOD IS SET
▴▽▴▽▴
L’image d’un Arthur et du livre de l’Odyssée, attendant que le prêtre leur pose la fameuse question apparut dans la tête de James. Ce gamin avait une imagination… Débordantes. Ses propres pensées le firent rire. « Ça serait tout à fait ton genre de passer ta vie avec ce livre. Invite moi au mariage surtout ! » C’était bien de rire avec lui sur des sujets comme celui-ci, dénués de tout sens. Puis la conversation prit une autre direction, il n’était plus question ici de rire. Le sujet s’était déporté sur Evan. James adorait ce gars, c’était d’ailleurs grâce à lui qu’il avait pu rencontrer Orion et Arthur. Mais en ce moment, James était un peu à fleur de peau le concernant. « Evan est assez grand pour savoir ce qui est bon ou pas pour lui. Mais je ne voudrais pas non plus qu’il lui arrive quelques choses de mal. T’en fais pas, je suis sûr qu’il va très bien ! » D’après Orion, ce type là, Hellias, semblait être amoureux d’Evan, ou un truc du genre. Lors Il ne fallait pas s’inquiéter, ce gars ne ferait surement pas de mal à quelqu’un qu’il aime. A moins qu’il soit sado-maso ?

James proposa à Arthur d’aller dehors. D’une, James avait envie de prendre un peu l’air et sortir de cet endroit où ils étaient confinés à un point que l’air devenait irrespirable à cause du mélange de sueur, de fumé et de parfum. De deux, il y avait ce petit groupe pas loin qui jouait à un jeu que James affectionnait beaucoup quand il était bourré. Bon, là il ne l’était pas, mais il allait pouvoir y jouer avec Arthur si celui-ci acceptait. Ce dernier accepta de sortir : c’était une première victoire ! Ils se frayèrent un chemin entre les fêtards pour pouvoir sortir par la porte principale. Ce ne fut pas tâche facile, mais les deux arrivèrent entier dehors. Tout de suite, l’air frais envahi les oreilles et le nez de James. Heureusement qu’il avait emmené un gros manteau.  « Ça va, pas trop froid ? »

Plus loin, le blond pouvait apercevoir des petites lumières scintiller puis s’éteindre à tour de rôle dans la nuit noir. C’était sans aucun doute des personnes qui fumaient et les petites lucioles provenaient du bout de leurs clopes quand ils t’iraient dessus. James entraina Arthur vers eux en espérant qu’ils jouaient bien à action et vérité. En s’approchant suffisamment près, James pu entendre le bruit de la bouteille vide tourner sur elle-même pour désigner sa victime. Un large sourire s’afficha sur ses lèvres, séparant presque son visage en deux. « On joue avec eux ? » A peine avait-il proposé ça à son ami qu’une fille du cercle formé se leva pour aller saluer James. Il la connaissait, c’est le genre de fille un peu hippie, qui était toujours à l’ouest. « Hey James, vient jouer ! » Son visage se tourna vers l’autre blond. « Oh tiens, t’as ramené un pote à toi ? Ça tombe bien, plus on est de fous, plus on rit, hein ! » Et elle alla se rasseoir dans le cercle en criant : « Les gars ! On a deux nouveaux joueurs ! James et… » Silence. « Bref, v’nez vous asseoir ! » James regarda Arthur et lui envoya un clin d’œil. « Ça va être drôle, tu vas voir ! » Sur ces mots, il s’installa dans le cercle en laissant une place à côté de lui pour qu’Arthur puisse s’installer à ses côtés. Toujours son verre à la main depuis tout à l’heure, James bu d’une traite ce qu’il restait dedans, c'est-à-dire quasiment la moitié. L’alcool lui brûla la gorge mais c’était comme réconfortant. La fille qui les avait invités donna un joint au blond, qui tira dessus immédiatement avant de la proposer à Arthur. « T’en veux ? » Sa réponse serait probablement non, James le savait, mais peut-être qu’il allait vouloir se lâcher pour une fois ?      

   

   
code by bat'phanie
Revenir en haut Aller en bas

Invité
Invité


MessageSujet: Re: The mood is set (james)   Sam 26 Aoû - 18:02

« Je demanderai à Odyssée s'il est d'accord. » répliqua-t-il à sa remarque, avant que le sujet ne dérape, venant s'éloigner et s'attarder sur un certain brun. James avait l'air d'avoir des idées assez arrêtées concernant Evan, comme s'il voulait qu'Arthur se sente un peu moins concerné par lui, qu'il cesse de s'inquiéter, à cet instant. Le pour toujours risquait d'être un peu difficile pour le blond, qui s'était réellement attaché à son meilleur ami, au point de le suivre pour tenter de le protéger. Et l'avenir ne tarderait pas à le confirmer. « Ouais... sûrement. » répondit-il, comme pour ne pas s'attarder plus longtemps oralement sur la question. Inutile d'entrer plus dans les détails, de parler des crises d'angoisse d'Evan... Il ignorait si James était au courant. Et puis s'il commençait à partir là-dessus, cela risquait d'emprunter un chemin qu'il n'envisageait absolument pas avec son ami. Il n'était pas ici pour ressasser le passé.

Et la suite le confirma, puisque James lui proposa d'aller à l'extérieur et qu'Arthur accepta. Il avait fallu traverser la salle, mais immédiatement l'air frais avait fait du bien, même si le contraste de température était assez impressionnant. Il frissonna, mais n'y prêta pas attention, les yeux fixé sur le jeu un peu plus loin.

« Non ça va. » répliqua-t-il à sa question.

Juste avant que James prenne la direction du groupe qui était en train de jouer un peu plus loin et l'entraine avec lui. Sûrement qu'il ne les aurait pas approché s'il avait eu le choix, se tenant généralement à l'écart de ce genre de rassemblement, se méfiant de jeu de ce genre, parce que parfois, ça pouvait aller sur un terrain sur lequel il n'était pas prêt à se glisser. Mais James était présent, et s'il hésita une brève seconde, il le suivit, se rapprochant. Il l'entendit lui demander s'ils jouaient avec eux, et sans doute qu'il aurait répondu qu'il ne préférait pas, si cette fille n'était pas venue à leur rencontre. Enfin à celle de James, pour l'inviter à les rejoindre. Sans doute une habitude qu'il avait. Le genre de choses qu'un type cool faisait, et James compléta la chose avec un clin d’œil et l'affirmation que ça allait être drôle. Il n'en était pas sûr, mais alors là pas du tout. Mais il fit tout de même les derniers mètres qui le séparaient de James, venant s'asseoir à ses côtés, scrutant d'un œil presque mauvais la bouteille au centre du cercle. Il priait presque silencieusement pour qu'elle l'évite et tombe sur quelqu'un d'autre que lui, lorsque James lui proposa un joint. Il hésita, il aurait l'air coincé s'il refusait, d'un autre côté, une taf n'allait pas le tuer, si ? Il n'avait jamais essayé, et il doutait que ça suffise à lui faire faire un truc con d'ici la fin de la nuit, et puis comme ça, le jour où sa dernière heure aurait sonnée, il aurait l'air moins con. Et peut-être que pour une fois, il aurait l'air plus cool également.

« Juste une taf. » répondit-il en s'emparant du papier roulé qu'il porta à ses lèvres, toussant presque la seconde suivante.

Il fallait avouer qu'il n'avait jamais fumé de toute sa vie, et il rendit le joint à James, avec les larmes aux yeux. Mais bizarrement, personne ne se moqua de lui, quelques rires fusèrent, sauf que cela donna l'impression qu'il faisait parti du groupe, qu'il avait passé la première étape pour devenir un homme. Puis il se pencha vers son ami, l'odeur du joint hantant encore ses narines, s'agrippant à sa langue comme un souvenir indélébile. Sa sœur le tuerait si elle se rendait compte qu'il avait fumé... et pas que de la nicotine.

« Tu joues souvent à ça ? » demanda-t-il, tandis que la fille qui les avait interpelés faisait déjà tourner la bouteille, laissant le hasard jouer avec leur destin immédiat.

Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: The mood is set (james)   

Revenir en haut Aller en bas
 
The mood is set (james)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» CBC Radio, James Suckling/Veronique Rivest
» James Suckling quitte le Wine Spectator
» Pauvre James Suckling ;)
» [Terreur] Le survivant James Herbert!
» Bordeaux 2010 - Guide d'achat en primeur de James Suckling

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Come and Play :: la corbeille.-
Sauter vers: